LE MATINAL
Le Matinal est l’un des premiers quotidiens privés nés quelques années après la conférence nationale. Le matinal existe depuis 1997 et est aujourd’hui tiré à plus de 5000 exemplaires, LE MATINAL est aujourd’hui le quotidien plus influent au Bénin.

Wilfried Léandre Houngbédji sur les remous après l’annonce du « mandat hautement social » par Patrice Talon : « c’est parce que nous avions eu une conception erronée du social par le passé »

0

Le second mandat du président Patrice Talon sera « hautement social ». L’annonce a été faite le dimanche 23 mai 2021 au stade Charles de Gaulle de Porto-Novo par le chef de l’Etat dans son discours d’investiture. Le message n’a pas laissé indifférent certains Béninois. La frénésie née dans l’opinion publique se justifie bien selon le porte-parole du gouvernement reçu ce dimanche 6 juin 2021 sur la télévision nationale. Pour Wilfried Léandre Houngbédji, « nous avions eu une conception erronée du social par le passé, celle que le président Patrice Talon a entrepris de corriger et très tôt ». Revenant sur le sens du social pour l’actuel locataire du Palais de La Marina, le secrétaire général adjoint du gouvernement dira que pour « les Béninois jusqu’en 2016, c’était quand le président de la République descendait dans le pays presque tous les weekends avec tous les Dg et ministres pour distribuer un peu d’argent. Mais jamais nous ne se sommes interrogés sur la provenance réelle de ces fonds, son caractère licite ou non». A en croire l’invité, à la vérité, la plupart des personnes qui se comportaient ainsi ne sortaient pas l’argent de leurs poches. « C’était bel et bien l’argent de l’Etat qui, d’une manière ou d’une autre, atterrissait dans les poches privées. L’action du président Talon a été de mettre un terme à cela en commençant à assainir la gestion des finances publiques », a-t-il confié.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite