LE MATINAL
Le Matinal est l’un des premiers quotidiens privés nés quelques années après la conférence nationale. Le matinal existe depuis 1997 et est aujourd’hui tiré à plus de 5000 exemplaires, LE MATINAL est aujourd’hui le quotidien plus influent au Bénin.

Vie des parties politiques : Nouvelle démisson à la Fcbe

0

(De Laure Faton lâche Hounkpè pour Yarou)

La descente aux enfers se poursuit au sein de la Force cauris pour un Bénin émergent (Fcbe). Après Clément Kouchadé la semaine dernière, c’est au tour de Laurent de Laure Faton de claquer la porte au parti dirigé par Paul Hounkpè. Selon les informations, l’ancien secrétaire à l’économie numérique de la Fcbe va probablement rejoindre le parti de Théophile Yarou en gestation.

Dans sa livraison du mercredi 06 octobre 2021, le journal « Le Matinal » alertait déjà sur la descente aux enfers de la Fcbe au regard de la vague de démissions enregistrées depuis quelques temps au sein de cette formation politique. On pensait avoir sonné le glas de ce qui s’apparentait à un mauvais sort pour ce parti politique mais erreur. Aux dernières nouvelles et de sources très crédibles, l’ancien secrétaire à l’économie numérique des Fcbe, Laurent de Laure Faton, va rejoindre le rang des cadres qui avouent être déçus de la gestion de Paul Hounkpè. On se rappelle que par décision N°10 en date du 03 février 2021, le Secrétaire exécutif national de la Fcbe, Paul Hounkpè a suspendu jusqu’à nouvel ordre, le secrétaire à l’économie numérique du parti. Selon la décision, il est reproché à Laurent de Laure Faton, une série de déclarations mettant à mal la cohésion du parti. D’autres cadres se verront également sanctionnés pour divers motifs notamment le numéro 2 du parti Théophile Yarou qui a été également suspendu pour des raisons similaires. Ce dernier est accusé d’avoir critiqué le processus ayant abouti à la désignation du duo Alassane Soumanou et Paul Hounkpè dans les médias. Ces différentes suspensions intervenues à quelques encablures de la présidentielle de 2021 ont fortement fragilisé cette formation politique dont le duo (Djimba-Hounkpè) n’a pu empêcher le candidat Patrice Talon de renouveler son mandat.

« La Nouvelle alliance » : une réplique à Hounkpè

La création annoncée du parti « La nouvelle alliance » (Lna) sonne comme une réplique au parti de Paul Hounkpè. Le ralliement annoncé de Laurent de Laure Faton à ce parti témoigne de la volonté des fondateurs de cette nouvelle formation politique de prendre leur revanche sur le Secrétaire exécutif national de la Fcbe et ses affidés. Cette analyse ne manque pas de pertinence pour qui connait la position des cadres suspendus. En effet, ces derniers analysent leur éviction du parti cauris comme une trahison. Du coup, ils ont mené leurs réflexions pour trouver la formule afin de se venger. La méthode toute trouvée semble être la création d’un nouveau parti qui regroupe ceux qui ont été déçus du management de Paul Hounkpè. Quoiqu’ayant l’avantage d’être le porte flambeau de l’opposition, le prochain challenge électoral s’annonce très rude pour la Fcbe quand on connaît la force de frappe du leader annoncé du parti Lna dans la partie septentrionale du pays. Ce dernier continue de jouir en effet d’une grande popularité dans son bastion électoral, Bembèrèkè où il  a d’ailleurs réussi à triompher lors des élections communales du 17 mai 2020 en arrachant cette Commune au profit de la Fcbe. Vu ainsi, les Législatives de 2023 s’annoncent comme une équation difficile pour Paul Hounkpè et les siens même s’il serait aventureux pour la bande à Yarou de prétendre engranger un siège à l’issue de ce scrutin, au regard des exigences du Code électoral.

Gabin Goubiyi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite

buy windows 11 pro test ediyorum