LE MATINAL
Le Matinal est l’un des premiers quotidiens privés nés quelques années après la conférence nationale. Le matinal existe depuis 1997 et est aujourd’hui tiré à plus de 5000 exemplaires, LE MATINAL est aujourd’hui le quotidien plus influent au Bénin.

Tournée gouvernementale sur la cherté de la vie: Abomey-Calavi ouvre le bal dans l’Atlantique

0

La Commune d’Abomey-Calavi a été la première étape de la tournée de sensibilisation sur la cherté de la vie et les mesures d’atténuation prises par le gouvernement dans le département de l’Atlantique hier jeudi 12 mai 2022. Le ministre d’Etat, secrétaire général de la Présidence, Pascal Irénée Koupaki, le secrétaire général adjoint du gouvernement, porte-parole du gouvernement, Wilfried Léandre Houngbédji, et la ministre des Affaires sociales et de la microfinance, Véronique Tognifodé, étaient face aux forces vives de la Cité dortoir. Dans l’enceinte de l’hôtel de ville et en présence du maire Angelo Ahouandjinou et du préfet de l’Atlantique Jean-Claude Codjia, les émissaires du gouvernement ont préféré la pédagogie. Au-delà des causes de la cherté qui sont exogènes, un point d’honneur a été mis sur les efforts consentis et qui ont permis non seulement d’amortir les chocs mais aussi de tenir sur le long terme. Dans ce cadre, la délégation a passé en revue les différentes mesures conduites avec efficacité pour alléger les prix et rendre accessibles les produits tels que le blé, les vivres, les hydrocarbures, le ciment, les intrants agricoles…  Sans cette efficacité, les intrants agricoles seraient passés de 12 000 FCfa à 30 000 FCfa, le gasoil au-delà de 1000 FCfa, le pain ainsi que plusieurs autres produits vitaux pour la survie de la communauté auraient vu leurs prix exploser. Au cours des discussions, l’assistance a abordé plusieurs préoccupations relatives à la suppression de l’Onasa, les dispositions pour alléger les peines des artisans, la rareté du gaz et ce qu’il en est des grands projets du gouvernement malgré du contexte de cherté. Les réponses données ont convaincu l’assistance composée entre autres de producteurs, de femmes des marchés, d’artisans, de zémidjans, d’élus locaux et communaux, de jeunes, de têtes couronnées, d’autorités traditionnelles et religieuses, et d’autres catégories socioprofessionnelles. Les forces vives de la Commune ont été exhortés à accompagner les efforts consentis par le gouvernement en dénonçant les commerçants véreux, mais également en participer à l’amélioration de la production intérieure en vue de garantir et de consolider l’autosuffisance alimentaire. En plus du débat sur la cherté, la question de la conscience citoyenne est revenue à plusieurs reprises dans le discours des membres du Gouvernement. C’était un appel constant à un nouvel état d’esprit pour continuer si bien le beau rêve en construction.

Abdourhamane Touré

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite