LE MATINAL
Le Matinal est l’un des premiers quotidiens privés nés quelques années après la conférence nationale. Le matinal existe depuis 1997 et est aujourd’hui tiré à plus de 5000 exemplaires, LE MATINAL est aujourd’hui le quotidien plus influent au Bénin.

Talon II : le hautement social, de la parole aux actes

0

Du discours qu’il a prononcé, le dimanche 23 mai 2021 à l’occasion de son investiture pour son second mandat, le commun des Béninois retient de Patrice Talon, une phrase forte : « Ce mandat sera donc hautement social ». Une déclaration forte qui donne le ton et le signal de ce que sera le second quinquennat du chantre du Nouveau départ qui tient, d’une main de maître, le gouvernail du Bénin depuis le 06 avril 2016.

Faire du second quinquennat, un mandat hautement social, tel est la promesse faite par Patrice Talon à l’occasion de son investiture pour un second mandat. La majorité des béninois et le gratin de personnalités qui ont effectué le déplacement du Stade Charles de Gaulle ne retient du discours officiel de l’ancien nouveau président, que ce bout de phrase, devenue au fil du temps, presque un baromètre et un instrument de mesure de chaque action du gouvernement. Patrice Talon sera suivi de près, lui qui est accusé à tort ou à raison d’avoir fait l’option tout au long du premier mandat, « d’affamer le peuple » au profit des actions de développement. A son corps défendant, le béninois, devra serrer la ceinture. Plus rien ne sera comme avant. Le glas de la complaisance, de la gabegie, de l’impunité, du vol, de la prévarication et du détournement des deniers publics a été résolument sonné. La page de la période où le Bénin était perçu comme un gâteau où chacun se servait à sa dose. Désormais, les ressources publiques ne seront plus destinées à la charité populaire. Elles font l’objet d’une gestion rationnelle avec à la clé, la mise en place d’une batterie de mesures pour assainir les finances publiques. Ces options quoique courageuses et salutaires, ont douloureusement éprouvé le peuple habitué à une gouvernance caritative sur fonds de distribution de prébendes à visée purement électoraliste.  A son avènement au pouvoir, Patrice Talon a opéré une brusque démarcation d’avec ces pratiques qui ne favorisaient pas une véritable émergence. L’homme intraitable sur ses principes, devrait payer en retour les frais de cette option pour laquelle il s’est rendu impopulaire. Qu’à cela ne tienne! La marche résolue vers le développement a un prix et payer et pour Patrice Talon, chaque Béninois, qui qu’il soit, doit assumer sa part de sacrifice.

Le hautement social comme mars en carême

Dans un contexte où le Béninois a dû, cinq années durant, serrer la ceinture, limité ses plaisirs, rationnalisé ses ardeurs, l’annonce d’un mandat hautement social est pratiquement intervenue comme mars en carême. La promesse présidentielle a provoqué une euphorie retentissante dans le rang des populations. Pour elle, c’est le moment de jouir des fruits des sacrifices consentis tout au long du premier quinquennat. Pour Patrice Talon, pas question d’appréhender le hautement social annoncé comme un retour aux anciennes pratiques. Il s’agira d’offrir de meilleures conditions de vie aux populations. Il s’agit, après avoir sorti le pays des sentiers battus, de leur garantir un minimum de bien-être.  Et dans le Programme d’actions du gouvernement pour le quinquennat 2021-2026, le signal est donné. Sur un budget global de 12.011 milliards de Fcfa, le volet social se taille à lui seul, 3779 milliards de Fcfa. Environ 20 milliards ont été mobilisés par le gouvernement pour mettre en œuvre son plan de riposte contre le Covid-19. Cet appui est en droite ligne avec la politique de solidarité de l’Etat à l’endroit de chaque Béninois dans le cadre de la vision sociale annoncée. En faveur des travailleurs, il est annoncé une revalorisation des salaires. Cette ambition dont la matérialisation était attendue tout au moins au cours du premier semestre de l’année 2022, a été malheureusement plombée par la cherté de la vie, corollaire du duo Covid-19-guerre russo-ukrainienne. Cette situation imprévue et conjoncturelle n’a fait que différer la mise en œuvre de cet engagement, puisque Patrice Talon a réaffirmé sa volonté à l’honorer. Toujours pour donner corps au hautement social annoncé, des dizaines de milliards ont été déboursés par le gouvernement pour juguler la flambée des prix et soutenir le pouvoir d’achat des populations. Au cours de son conclave hebdomadaire du 21 mars 2022, le gouvernement a injecté une somme de 80 milliards de FCfa pour lutter contre la cherté de la vie, un second acte après la première saison de mesures prises en janvier 2022. L’extension du projet Arch, la création de milliers d’emplois dans le cadre de l’exécution des nombreux chantiers ouverts dans le pays, le relogement des populations déguerpies des berges lagunaires, la construction de marchés, l’augmentation de la cagnotte destinée aux microcrédits, le renforcement du programme de cantines scolaires, et autres, sont autant d’actions fortes qui donnent un contenu réel au hautement social annoncé.

Gabin Goubiyi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite

buy windows 11 pro test ediyorum