LE MATINAL
Le Matinal est l’un des premiers quotidiens privés nés quelques années après la conférence nationale. Le matinal existe depuis 1997 et est aujourd’hui tiré à plus de 5000 exemplaires, LE MATINAL est aujourd’hui le quotidien plus influent au Bénin.

Surcharges et Covid-19 : Les transporteurs invités à collaborer avec les forces de l’ordre

0

Les associations des transporteurs sont invités à collaborer avec les forces de l’ordre pour lutter contre les surcharges sur les parcs et dans les bus pour éviter la propagation du Covid-19. C’est l’une des décisions issues de la rencontre avec le gouvernement le jeudi 2 juillet 2020. Selon le ministre de l’Intérieur et de la sécurité publique, Sacca Lafia, il ne s’agira pas aux forces de sécurité de contrôler les surcharges sur les routes au risque de favoriser la propagation de la pandémie du Coronavirus. La stratégie sera toute autre. Il s’agira aux transporteurs de dénoncer aux forces de l’ordre de leur localité, les collègues transporteurs qui font des surcharges sur les parcs en indiquant le garage et le numéro d’immatriculation du véhicule ou bus concerné. « On a souvent parler de la coproduction de la sécurité. On veut intervenir ponctuellement. Là où il y a votre garage, dites-nous l’arrondissement et on vous met en contact avec le commissaire qui est là. Dès qu’il y a surcharge, vous l’avertissez. Au moment où la personne est en train de faire la surcharge où est en train de prendre la route, on envoie un policier et on va régler cela ponctuellement. On peut intervenir pour arrêter celui-là », a-t-il expliqué. Pour finir, il les a sensibilisés sur le respect des mesures barrières contre la pandémie du Coronavirus qui fait rage dans le monde et au Bénin en particulier. « Le Covid-19, ce n’est pas seulement l’affaire du gouvernement, de la Police et de l’Armée. C’est l’affaire de tous les citoyens », a-t-il ajouté.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite