LE MATINAL
Actualités Politique

Sur les chaînes nationales de télévision : Le porte-parole du gouvernement dit tout

Le secrétaire général adjoint du gouvernement et porte-parole du gouvernement était l’invité de la télévision nationale dimanche 6 juin 2021. Plusieurs sujets d’actualité ont été abordés notamment les réformes du second quinquennat, la non-participation des anciens de la République à la cérémonie d’investiture du chef de l’Etat et les affaires Madougou et Aïvo.

Le second quinquennat du président Patrice Talon ne sera pas différent du premier à certains égards. L’assurance a été par le porte-parole du gouvernement dimanche 6 juin 2021. Selon Wilfried Léandre Houngbédji, plusieurs choses ne changeront pas. « Ce qui ne va pas changer, c’est le souci de la bonne gouvernance. Cela restera présent au cœur de l’action du président Patrice Talon et de son gouvernement. Ce qui ne va pas changer, c’est la dynamique impulsée depuis 5 ans. Elle va être maintenue. Les résultats qui ont commencé par être visibles vont se faire de plus en plus amples », a fait savoir l’invité des journalistes Ricardo Loïck Kpékou et François-Xavier Noumon. Pour mieux se faire comprendre, le secrétaire général adjoint du gouvernement est retourné au lancement du Programme d’actions du gouvernement (Pag) le 16 décembre 2016. « Au 3ème pilier du Pag, c’était déjà d’améliorer les conditions de vie des populations béninoises, c’est cela le social. Mais pour y arriver, le 1er pilier visait le renforcement de l’Etat de droit et de la démocratie, et le 2ème pilier consistait à engager la transformation structurelle de l’économie béninoise afin qu’elle soit de plus en plus résiliente, et créé les conditions du mieux-vivre individuel et collectif  », a déclaré Wilfried Léandre Houngbédji. En somme, le porte-parole du gouvernement a rassuré que toutes les actions qui ont été engagées depuis 5 ans vont être poursuivies, intensifiées pour qu’à l’atterrissage, leurs effets impactent significativement la vie des populations.

LIRE ASSI :  Ouémé, plateau et Atlantique: Huit localités électrifiées

« Une conception erronée du social

par le passé »

Le second mandat du président Patrice Talon sera « hautement social ». Le chef de l’Etat l’a déclaré le dimanche 23 mai 2021 au stade Charles de Gaulle de Porto-Novo dans son discours d’investiture. Le message n’a pas laissé indifférent certains Béninois. La frénésie née dans l’opinion publique se justifie bien selon le porte-parole du gouvernement. A l’en croire, « nous avions eu une conception erronée du social par le passé, celle que le président Patrice Talon a entrepris de corriger et très tôt ». Revenant sur le sens du social pour l’actuel locataire du Palais de La Marina, le secrétaire général adjoint du gouvernement dira que pour « les Béninois jusqu’en 2016, c’était quand le président de la République descendait dans le pays presque tous les weekends avec tous les Dg et ministres pour distribuer un peu d’argent. Mais jamais nous ne se sommes interrogés sur la provenance réelle de ces fonds, son caractère licite ou non ». Pour l’invité de la télévision nationale, à la vérité, la plupart des personnes qui se comportaient ainsi ne sortaient pas l’argent de leurs poches. « C’était bel et bien l’argent de l’Etat qui, d’une manière ou d’une autre, atterrissait dans les poches privées. L’action du président Talon a été de mettre un terme à cela en commençant à assainir la gestion des finances publiques », a-t-il confié.

LIRE ASSI :  Riposte contre le Coronavirus : La campagne nationale de vaccination contre Covid-19 démarre le 29 mars

Les clarifications sur l’absence de Yayi et Soglo à l’investiture de Talon

L’absence des anciens présidents de la République Yayi Boni et Nicéphore Soglo à la cérémonie d’investiture du président Patrice Talon n’a pas été passée sous silence au cours de l’émission. A l’avis du secrétaire général adjoint du gouvernement, ces anciens présidents se sont absentés de leur propre chef puisqu’ils ont été invités dans les règles de l’art. « Je peux vous rassurer que conformément aux pratiques républicaines, ils ont reçu leur carton. Le chef de l’Etat s’est assuré que les cartons leur ont été transmis régulièrement. Parce que nous aspirons à faire les choses bien », a-t-il annoncé. Pour le porte-parole du gouvernement, « les querelles de personnes ne peuvent pas supplanter la République ». Raison pour laquelle, «  le chef de l’Etat a veillé à s’assurer que, tous ceux qui, suivant les normes protocolaires, suivant les pratiques républicaines, devraient être invités, l’ont été ». Tout en insistant sur le fait que les anciens chefs de l’Etat ont forcément reçu les cartons d’invitation soit directement ou à leur domicile, l’invité a précisé qu’il leur appartenait d’apprécier l’opportunité d’être à la cérémonie ou de ne pas y être.

Affaires Madougou et Aïvo

Les affaires relatives à l’ancienne ministre de la Justice, ReckyaMadougou et au constitutionnaliste Joël Aïvo ont été également passées au peigne fin au cours de la sortie médiatique. « Il faut laisser la justice faire son travail sereinement et rendre un travail de qualité qui rassure les uns et les autres de ce que le Bénin est un Etat de droit et que, quand l’on a affaire à la justice béninoise, l’on peut sereinement déférer à ses convocations, aller répondre et se voir innocenter ou condamner si l’on est exempte de tout reproche ou si l’on a des choses à ses reprocher », a conseillé Wilfried Léandre Houngbédji. Il a par ailleurs ajouté que « le temps judiciaire n’est pas forcément le temps médiatique ou le temps politique ». Pour ce faire, il a invité les uns et les autres à ne pas mettre la pression sur la justice.

LIRE ASSI :  Décès du Directeur du cabinet civil du Président de la République

« Il n’y a pas de risque à se faire vacciner »

La campagne de vaccination contre le Covid est en cours. Mais, parmi les populations, beaucoup hésitent ou tardent à y aller pour des raisons diverses. Dimanche lors d’un entretien accordé à la presse, le secrétaire général adjoint du gouvernement et porte-parole du gouvernement a adressé un message à ceux qui traînent encore les pas. « La vaccination, ce n’est que la réponse scientifique au Covid-19. C’est utile de se faire vacciner », a-t-il déclaré. Pour lui, le  chef de l’Etat Patrice Talon, plusieurs de ses ministres ont déjà reçu leur dose de vaccination contre le Covid-19. Il n’y a donc pas de risque à se faire vacciner.

Inscrivez-vous à notre liste

Abonnez-vous à notre liste de diffusion pour obtenir des trucs et des mises à jour intéressantes dans votre boîte e-mail.

Merci de votre inscription.

Quelque chose n’allait pas.

Laisser un commentaire sur facebook

Related posts

Match Sierra Leone#Bénin : 6 joueurs sierra-leonais positifs au Covid-19, le match joué cet après-midi

LA REDACTION

En tournée nationale : Talon appelle Savè à pardonner et oublier les évènements de 2019

LA REDACTION

Présidentielle du 11 avril : Les filles et fils de Ouidah payent la caution de Talon

LA REDACTION

Leave a Comment

Comment puis-je vous aider
Bienvenue sur le site du Groupe de Presse le Matinal
Aller à la barre d’outils