LE MATINAL
Le Matinal est l’un des premiers quotidiens privés nés quelques années après la conférence nationale. Le matinal existe depuis 1997 et est aujourd’hui tiré à plus de 5000 exemplaires, LE MATINAL est aujourd’hui le quotidien plus influent au Bénin.

Soutenance de thèse sur les technologies numériques: mention très honorable pour Aimé Kocou Dadégnon

0

Le prestigieux cercle des docteurs en sciences économiques s’élargit. Aimé Kocou Dadégnon est la nouvelle recrue de ce cercle très prisé. L’impétrant s’est vu élever au prestigieux grade à l’issue de sa soutenance de thèse qui s’est déroulée, hier, jeudi 26 mai 2022, à l’école doctorale de la Faculté des sciences économiques et de gestion (Faseg) de l’Université d’Abomey-Calavi.

Mention très honorable, tel est le verdict que le jury, à l’unanimité, a attribué à l’impétrant. Avant cette étape fatidique qui couronne quatre années de recherche, Aimé Kokou Dadégnon a, au bout de 18 minutes de présentation orale, livré avec dextérité et maestria, les résultats de ses travaux de recherche. Le jury a d’abord salué la pertinence et l’intérêt du thème ainsi libellé : « Essais sur les effets macroéconomiques des technologies numériques dans l’espace Uemoa ». L’étude s’est appesantie sur trois essais qui évaluent et analysent les effets macroéconomiques des technologies numériques dans les pays de l’Union économique et monétaire Ouest-africaine (Uemoa). A en croire l’impétrant, cette thèse se veut une contribution aux débats théoriques et empiriques sur la contribution des Tic au processus de production et à la croissance économique. De façon spécifique, l’étude a constitué à analyser séparément l’effet des Tic sur trois principaux agrégats que sont les échanges commerciaux, les emplois et la croissance économique. Pour ce faire, l’impétrant a utilisé aussi bien des approches théoriques qu’empiriques, lesquelles ont abouti à des résultats très intuitifs.  Au vu des résultats sanctionnant ses travaux, Docteur Aimé Kokou Dadégnon a formulé quelques recommandations à l’endroit des dirigeants des pays de l’Uemoa. Il les invite notamment à ajuster leurs mécanismes de relations commerciales et les politiques de surveillance  multilatérale aux exigences de la nouvelle économie, d’adapter les offres de formation à la nouvelle économie, de recycler et former régulièrement ceux qui sont déjà en situation d’emploi, d’accroître les investissements dans les Tic afin de garantir des infrastructures numériques solides et résilientes. L’ensemble de ces travaux a été très apprécié par le jury présidé par le professeur Chérif Sidy Kane de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar au Sénégal. Signalons que les travaux du nouveau docteur ont été dirigés par Charlemagne Igué, Professeur titulaire de l’Université d’Abomey-Calavi. Jeune très brillant au parcours scolaire et académique qui inspire respect et admiration, Aimé Kokou Dadégnon, nouveau docteur en sciences économiques, a indiqué que cette étude sur les technologies numériques dans l’espace Uemoa n’est que la première d’une série.

Gabin Goubiyi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite

buy windows 11 pro test ediyorum