LE MATINAL
Le Matinal est l’un des premiers quotidiens privés nés quelques années après la conférence nationale. Le matinal existe depuis 1997 et est aujourd’hui tiré à plus de 5000 exemplaires, LE MATINAL est aujourd’hui le quotidien plus influent au Bénin.

Sortie médiatique du ministre des Finances : Wadagni justifie les dernières performances économiques

0

Les dernières performances économiques du Bénin suscitent des questionnements dans l’opinion. Face à la presse ce vendredi 10 juillet 2020, le ministre de l’Economie et des finances, Romuald Wadagni, a passé en revue les raisons pour lesquelles les exploits s’enchainent pour le pays surtout ces dernières semaines. Selon l’argentier national, ces prouesses ne sont pas réalisées par hasard. Elles sont non seulement la conséquence des réformes contenues dans le Programme d’actions du gouvernement (Pag), mais surtout la le fruit du travail de tous les Béninois. « On ne peut pas avoir ces résultats si derrière, on n’a pas une action synchronisée, collective », a fait savoir Romuald Wadagni. La deuxième raison évoquée par le ministre des Finances pour justifier ces exploits, est la chance pour le Bénin d’avoir à sa tête, un chef d’Etat (Patrice Talon) qui a affiché une ambition, des objectifs et un programme d’actions qui mobilise l’ensemble des membres du gouvernement et le peuple béninois qui travaillent avec acharnement, dans la discipline et avec sérieux », a-t-il avancé. A l’en croire, c’est la synergie de ces visions avec un chemin qui n’a pas été jusque-là clairement tracé qui permettent au Bénin d’obtenir les résultats actuels. Pour rappel, le Bénin, à la faveur du dernier classement de la Banque mondiale le 1er juillet 2020, a quitté le rang des pays à revenu faible pour intégrer la catégorie des pays à revenu intermédiaire. Aussi, l’indice Country policy and institutional assessment (Cpa) de la Banque mondiale qui permet de mesurer la qualité de la gouvernance économique dans les pays a connu une progression sur la décennie 2010-2020. De 3,5 en 2019, le Bénin est passé à 3,6 en 2020 et devient du coup, le deuxième pays en Afrique derrière l’Ouganda. La troisième performance de ces dernières semaines rappelée par le conférencier, est la confirmation des notes « B+ » et « A- stable » par les agences de notation « Standard & Poor’s » et « Bloomfield » avec leurs félicitations au gouvernement béninois. « Lorsque la plupart des pays ont dégringolé et que le Bénin est considéré comme une économie suffisamment solide malgré la crise sanitaire liée au Coronavirus, on ne peut que s’en réjouir », a laissé entendre l’argentier national.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite