LE MATINAL
Le Matinal est l’un des premiers quotidiens privés nés quelques années après la conférence nationale. Le matinal existe depuis 1997 et est aujourd’hui tiré à plus de 5000 exemplaires, LE MATINAL est aujourd’hui le quotidien plus influent au Bénin.

Sortie du livre « L’heure de l’Afrique » : Khaled Igué expose le contenu de son ouvrage aux étudiants

0

Le banquier d’affaires et de développement Khaled Igué, s’est entretenu avec les étudiants de l’Université d’Abomey-Calavi sur les notions de développement.C’est au cours d’un exposé qu’il a fait le vendredi 03 décembre 2021, à l’Uac. A cette occasion, ce jeune béninois résidant en France a développé des idées fortes pour susciter l’entrepreneuriat au niveau des jeunes.

À en croire l’auteur de l’ouvrage ‘’L’heure de l’Afrique’’, 70 pourcents de la population a moins de 25 ans. Et les gouvernants sont obligés de créer des millions d’emplois chaque année pour la jeunesse. Il est donc évident qu’il faut mettre ensemble les investissements, les nouvelles technologies et aussi la formation afin de créer des secteurs qui vont permettre à la jeunesse d’avoir des emplois. Dans son exposé, Khaled Igué a soutenu les vraies questions de développement, les questions dont le traitement permettra la résistance d’une Afrique digne de ce nom. Le conférencier a mis l’accent sur l’investissement, comment investir dans les infrastructures, dans l’industrie et dans l’éducation. Dans ses analyses, il estime que c’est la jeunesse qui doit être mise en avant des processus de développement du continent noir. C’est pour cela qu’il déplore le manque d’initiatives des jeunes.  A travers les idées qu’il a développées, il fait des propositions relatives à la gouvernance, mais aussi aux initiatives publiques et privées en faveur de la jeunesse, fer de lance de l’avenir de notre pays. Il faut dire qu’à travers son ouvrage, Khaled Iguélance un vibrant appel aux décideurs et citoyens africains.Il évoque la nécessité pour la jeunesse d’accélérer la marche vers l’entreprenariat.

Quid de l’ouvrage ‘’L’heure de l’Afrique’’ ?

Préfacé par Abdou Diouf, ancien président du Sénégal et Hervé de Charrette, “L’heure de l’Afrique“ est un ouvrage de 171 pages et comporte deux grandes parties à savoir l’état des lieux et blocages du développement africain et les propositions d’un développement africain par les Africains. A travers cet ouvrage, Khaled Igué plaide pour un développement durable et inclusif de l’Afrique grâce à l’industrialisation. A l’en croire, il s’agit d’un plaidoyer important étant donné que l’un des plus grands enjeux de l’Afrique reste et demeure la création d’emplois pour sa jeunesse. Avec une population de plus d’un milliard d’habitants dont 70% sont des jeunes de moins de 25 ans, l’Afrique fait face à un défi sans précédent. Si la démographie africaine reste une préoccupation, il n’existe aucun modèle économique qui soit en phase avec les défis, déplore Khaled Igué. Pour lui, la voix du salut réside dans l’industrialisation de l’Afrique. Il importe que l’Afrique se dote des moyens, des industries capables de transformer ce qu’elle produit, ses matières premières. Et pour y arriver, l’énergie et les investissements sont indispensables. Des solutions ont été proposées d’ailleurs par le jeune banquier d’affaires dans son ouvrage. De l’identification et de l’investissement dans les secteurs d’avenir à la mobilisation des ressources sans oublier la construction du Triangle de ressources, Khaled Igué a donné des pistes de solution pour un développement de l’Afrique par les Africains. Selon l’auteur de l’ouvrage paru aux éditions Hermann, il urge d’amorcer la marche vers la création des industries de transformation, des entreprises qui durent dans le temps et surtout travailler dans une synergie d’action pour plus de compétitivité. La sortie de l’auteur de l’ouvrage ‘’L’heure de l’Afrique’’, Khaled Igué a été effective grâce à l’accompagnement de Canal+.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite