LE MATINAL
Le Matinal est l’un des premiers quotidiens privés nés quelques années après la conférence nationale. Le matinal existe depuis 1997 et est aujourd’hui tiré à plus de 5000 exemplaires, LE MATINAL est aujourd’hui le quotidien plus influent au Bénin.

Sessimè : « Mon crime, c’est d’avoir parlé ; c’est d’avoir dit que je n’ai pas chanté parce que j’étais à l’heure…»

0

L’artiste béninoise Sèssimè avait bel et bien des raisons de réagir sur la toile après le concert controversé de Dadju qui a fait couler beaucoup d’encre et de salive sur les réseaux sociaux. Selon elle, son post sur la toile n’est pas venu par hasard. C’est parce qu’elle s’est sentie blessée par les fausses informations qui étaient publiées sur la toile sur les artistes béninois. Elle l’a fait savoir ce samedi 14 août 2021 sur la radio nationale. « J’ai commencé par voir ces pages-là qui aime donner la fausse information et amener les gens à vous détester, à vous insulter. Elles ont commencé par écrire que les artistes qui n’ont pas presté, n’ont pas presté parce qu’ils étaient en retard. C’est de là, je me suis sentie blessée dans mon amour propre et j’ai dit non. J’ai des gens qui se sont déplacés. Dans mon whasapp, il y a des gens qui m’ont écrit: Tu ne montes pas sur scène. Dadju est monté et nous on fait comment. On a acheté des tickets pour venir te voir. Je me suis sentie mal et je me suis dit, il faut que je parle. C’est mon crime d’avoir parlé, d’avoir dit que je n’ai pas chanté parce que je n’étais pas en retard. Je n’ai pas chanté parce que j’étais à l’heure, mais que l’organisation a pris du retard », a-t-elle confié

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite