LE MATINAL
Le Matinal est l’un des premiers quotidiens privés nés quelques années après la conférence nationale. Le matinal existe depuis 1997 et est aujourd’hui tiré à plus de 5000 exemplaires, LE MATINAL est aujourd’hui le quotidien plus influent au Bénin.

Sciences juridiques, politiques, économiques et de gestion : 200 candidats planchent à Cotonou pour l’Agrégation du Cames

0 9

Après Ouagadougou en 2019, le Bénin accueille le concours d’agrégation des sciences juridiques, politiques, économiques et de gestion du Cames. Cela, après les éditions de 1993 et 2009. Une cérémonie protocolaire a rassemblé la communauté scientifique africaine hier 04 novembre 2021 au Palais des congrès, sous la présidence du ministre d’Etat, Abdoulaye Bio Tchané.

Le Bénin est à l’honneur. Il abrite du 04 au 17 novembre 2021 les travaux de la 20ème édition du concours d’agrégation des sciences juridiques, politiques, économiques et de gestion du Cames. Dans le strict respect des gestes barrières, deux cents candidats venus de divers horizons vont rivaliser d’ardeur pour s’adjuger le précieux sésame. En effet, le concours d’agrégation est un mode exigeant de recrutement de nouveaux d’enseignants de l’enseignement supérieur en sciences juridiques économiques et de gestion et en sciences de la santé. Ce concours fait de processus éliminatoire nécessite une rude et solide préparation. C’est pourquoi, la ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, à cette occasion, a invité les prétendants à ce grade à la ténacité. Selon Eléonore Yayi, ce concours caractérisé par un esprit de sélection permet de distinguer ceux qui, par leur capacité scientifique et pédagogique, auront la lourde tâche d’enseigner aux générations présentes et futures, puis de contribuer à l’élaboration et à la l’enracinement de la doctrine. « Aussi difficile et impitoyable que cela soit, ce concours est un formidable mécanisme de recrutement des enseignants qualifiés. C’est pourquoi en parlant de résilience, je ne peux m’empêcher de louer la grandeur d’esprit de ses membres qui pendant quelques mois seulement ont étudié en profondeur les travaux de deux cents candidats », a-t-elle fait savoir avant de leur prodiguer quelques conseils. « Je vous invite enfin à être des modèles, de vrais modèles pour les générations futures. Je suis convaincue que vous êtes bien formés et surtout bien préparés pour cette évaluation ». Le ministre d’Etat, Abdoulaye Bio Tcahné, au nom du Chef de l’Etat, a remercié le Cames pour cet honneur fait au Bénin à travers ce concours. Ce concours, a-t-il indiqué, vient à point nommé, notamment dans un contexte particulier de réformes dans l’enseignement supérieur au Bénin. Il n’a pas manqué d’exhorter aussi les candidats à se surpasser avec patience et ténacité pour franchir ces différents obstacles.

Joël Samson Bossou

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite