LE MATINAL
Actualités Economie

Romuald Wadagni porte la voix du Bénin

Des dirigeants africains, de hauts responsables européens et représentants d’organisations internationales se sont réunis à Paris mardi 18 mai 2021, pour apporter une thérapie choc économique engendré par la crise sanitaire liée au Covid-19. Pour la tenue effective de ce sommet, le ministre béninois de l’Economie et des finances, Romuald Wadagni, a participé activement et dans la discrétion à la préparation de cette rencontre internationale.

Dépendante des échanges extérieurs, l’économie africaine frappée de plein fouet par la pandémie du Covid-19, a besoin d’un nouveau souffle à l’instar de l’Europe ou des Etats-Unis qui ont bénéficié de plans de relance pour atténuer le choc économique causé par la pandémie. En amont à la tenue du sommet de Paris sur la relance de l’économie africaine qui se tient autour du thème : « “New Deal”, annulation partielle de la dette, injections massives de liquidités : quelle stratégie économique pour l’Afrique d’après-crise ? », s’est tenue une série de réunions de préparation de haut niveau depuis le mois de décembre 2020. Aux côtés de personnalités telles que TidjaneThiam, Ousmane Diagana, vice-président pour l’Afrique occidentale et centrale du groupe de la Banque mondiale, Romuald Wadagni, ministre béninois de l’Economie et des finances, a été le seul ministre des Finances de l’Afrique à prendre part à ces travaux. Cinq  mois durant, ils ont travaillé sur la thématique : “Améliorer l’attractivité des économies africaines et renforcer le secteur privé”. Outre ce creuset, l’Argentier national a également et toujours dans le cadre de la préparation du sommet, participé aux travaux d’un groupe de travail de la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique (Uneca) dirigé par Vera Songwe, secrétaire exécutive de l’Uneca. Il a même assuré un rôle de leadership au sein de ce groupe en portant la voix des pays d’Afrique francophone. Il a été consulté en amont sur tous les sujets débattus. Ce groupe a conclu ses travaux par une réunion avec Bruno Le Maire, ministre de l’Economie, des finances et de la relance de la République française, à quelques jours du sommet. Et même lors du sommet, Romuald Wadagni a exposé la position du Bénin sur la relance des économies africaines après leCovid 19. Représentant le président Patrice Talon, le ministre Wadagni a été choisi comme premier porte-parole, côté Afrique pour débriefer le sommet. Contrairement aux informations qui font état de son absence, le Bénin est bel et bien représenté au sommet sur le financement de l’économie des pays africains secoués par la crise sanitaire. Plusieurs pays dont le Bénin ainsi que les présidents en exercice de l’Union africaine, de la Commission de l’Union africaine, du Conseil européen et de la Commission européenne ont adopté la déclaration du sommet sur le financement des économies africaines.

LIRE ASSI :  COMMUNALES 2020 : LA CENA OUTILLE LES FORMATEURS ÉLECTORAUX

Odi I. Aïtchédji

Inscrivez-vous à notre liste

Abonnez-vous à notre liste de diffusion pour obtenir des trucs et des mises à jour intéressantes dans votre boîte e-mail.

Merci de votre inscription.

Quelque chose n’allait pas.

Laisser un commentaire sur facebook

Related posts

Expropriation pour la réalisation des projets du Pag : Le tableau des indemnités fixé

LA REDACTION

Contournement des réformes douanières : Arrêt de rigueur de 60 jours pour deux commandants

LA REDACTION

Sèssimè au sujet du concert de Dadju : « C’est méchant et ça m’a fait très mal venant de Mr Ulrich Adjovi, à qui j’ai de l’admiration et du respect »

LA REDACTION

Leave a Comment

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accepter EN savoir plus

Comment puis-je vous aider
Bienvenue sur le site du Groupe de Presse le Matinal
Aller à la barre d’outils