LE MATINAL
Le Matinal est l’un des premiers quotidiens privés nés quelques années après la conférence nationale. Le matinal existe depuis 1997 et est aujourd’hui tiré à plus de 5000 exemplaires, LE MATINAL est aujourd’hui le quotidien plus influent au Bénin.

Retour des trésors royaux au Bénin : L’acte de transfert signé ce jour à l’Elysée

0 286

C’est la dernière ligne droite avant le retour des trésors royaux au Bénin. La rencontre ce jour, entre Patrice Talon et d’Emmanuel Macron, marque l’épilogue du long processus devant conduire les 26 œuvres d’art pillées lors de la colonisation, sur leur terre d’origine.

Patrice Talon est attendu ce jour, mardi 09 novembre 2021, à l’Elysée. La visite du Chef de l’Etat béninois s’inscrit dans le cadre du retour des 26 œuvres d’art béninois emportées par les troupes du général Dodds en 1892. De sources proches de la Marina, le président béninois s’est envolé sur Paris dans la journée d’hier, lundi 08 novembre 2021. Il sera reçu par son homologue français Emmanuel Macron au palais de l’Elysée dans les heures à suivre. Au menu des échanges entre les deux hommes d’Etat, la question du retour des œuvres d’art que la France sous l’impulsion de son président, s’est engagées à restituer au Bénin sur demande du président Patrice Talon en 2017. Le clou de cette visite officielle du président béninois dans l’hexagone, sera la signature de l’acte de transfert des trésors royaux au Bénin. Cet acte officiel formalise le retour des œuvres et rend légal leur transfert. Les œuvres sont attendues à Cotonou demain mercredi 10 novembre. Elles seront exposées pendant deux mois au palais de la Marina où le public sera autorisé, moyennant certaines conditions, à les visiter. Au terme de ce délai, les œuvres seront acheminées vers le musée de Ouidah avant d’atterrir à Abomey, où elles seront entreposées de façon définitive, dans le musée aménagé à cet effet.

 Gabin Goubiyi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite