LE MATINAL
Actualités

Retour au pays de l’ex-ministre Komi Koutché pour être jugé Talon disposé à utiliser son pouvoir constitutionnel pour pardonner

« Il sera blanchi ou condamné en cas de faute, mais le pardon existe », a déclaré Patrice Talon lors de l’étape de Bantè de sa tournée nationale. C’est aux détours des réponses aux doléances posées par le maire de Bantè, Edmond Laourou, vendredi 20 novembre 2020, que le président Patrice Talon, a révélé ce qu’il pensait de l’exil dans lequel se réfugient certains compatriotes depuis son avènement au pouvoir. En effet, en présentant les problèmes et autres difficultés de Bantè au chef de l’Etat, le maire de la Commune a demandé, entre autres, le « retour au pays de tous les fils éloignés de leur pays, notamment, Komi Koutché », pour l’amélioration du climat de paix dans le pays. « Ce que nous demandons est que ceux qui sont en exil rentrent. Nous devons apprendre à répondre de ce qu’on a fait et demander pardon. Si chacun peut répondre de ses actes devant la justice, les responsables actuels se garderont de tomber dans les mêmes travers », a répondu le chef de l’Etat. Avant d’asséner : « Ayons le courage de dénoncer ce qui n’est pas bien. Komi Koutché est un ami, mais qui s’est retrouvé en exil parce qu’on lui a demandé de rendre compte de sa gestion au Fnm. Pourquoi les douaniers sont radiés, des directeurs punis et que d’autres ne doivent pas être touchés? Ma volonté est qu’il revienne répondre de ce qu’on lui reproche. S’il est innocent, il sera blanchi, ou condamné en cas de faute, mais le pardon existe ». « Ma façon de contribuer à la renaissance est d’utiliser le pouvoir que la Constitution me donne, pendant que je suis encore là, pour pardonner », a ajouté Patrice Talon

Inscrivez-vous à notre liste

Abonnez-vous à notre liste de diffusion pour obtenir des trucs et des mises à jour intéressantes dans votre boîte e-mail.

LIRE ASSI :  Réunion des experts de la francophonie à Cotonou : Les enjeux de la coopération numérique explorés

Merci de votre inscription.

Quelque chose n’allait pas.

Laisser un commentaire sur facebook

Related posts

4ème promotion de Licence professionnelle : L’Issic met plusieurs journalistes sur le marché de l’emploi

LA REDACTION

Signature de quatre documents entre le Bénin et le Japon : 18 milliards pour la construction de l’échangeur de Vèdoko

LA REDACTION

Baccalauréat 2020 : Le retrait des convocations démarre lundi

LA REDACTION

Leave a Comment

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accepter EN savoir plus

Comment puis-je vous aider
Bienvenue sur le site du Groupe de Presse le Matinal
Aller à la barre d’outils