LE MATINAL
Le Matinal est l’un des premiers quotidiens privés nés quelques années après la conférence nationale. Le matinal existe depuis 1997 et est aujourd’hui tiré à plus de 5000 exemplaires, LE MATINAL est aujourd’hui le quotidien plus influent au Bénin.

Rentrée judiciaire de la Cour suprême : Sous le signe d’une justice redevable

0 2

(Le président Adossou s’active pour des décisions rendues dans le délai)

C’est parti pour les activités de la Cour suprême. La rentrée judiciaire 2021-2022 de la Haute juridiction a eu lieu le jeudi 11 novembre 2021 à Porto-Novo au cours de l’audience solennelle. Présidée par la vice-présidente de la République, grande chancelière de l’Ordre national du Bénin, Mariam Chabi Talata Zimé Yérima, la cérémonie est placée sous le thème : “Justice et redevabilité”.

“Justice et redevabilité”, c’est le thème de la rentrée judiciaire 2021-2022 de la Cour suprême. L’audience solennelle organisée jeudi dernier est porteuse de charges et de symboles. Elle est la toute première pour le président en exercice de la Cour suprême, Victor Adossou, et pour la vice-présidente de la République, qui a représenté le chef de l’Etat, président du Conseil supérieur de la magistrature. En égrenant le chapelet des activités menées au cours de l’année judiciaire qui s’est achevée, il a rappelé qu’elle a été pour la justice en générale et la Cour suprême en particulier, celle de bien de défis et problématiques. Ainsi, dans le contexte de la pandémie du Covid-19 qui a ralenti le fonctionnement de la juridiction, des progrès significatifs sont réalisés. La Haute juridiction a rendu au cours de l’année écoulée 626 arrêts dont 357 décisions rendues par la chambre administrative et 269 par la chambre judiciaire. Le défi du président de la Cour suprême, Victor Adossou, envers les justiciables est grand. Et pour cause, une juridiction ne fonctionne que lorsqu’elle rend des décisions de qualité et dans des délais raisonnables. Une décision de justice n’a plus aucun sens si elle intervient des décennies ou de longues années après la naissance du litige porté devant le juge. « L’assainissement de nos stocks obéit à ce nouveau logiciel de gestion. Il nous permet d’affirmer qu’à l’horizon 2022, leurs rôles ne comporteront plus de procédures datant de plus de deux ans… », a indiqué le président Victor Adossou. En plaçant l’audience de cette rentrée solennelle 2021-2022 sous le thème “Justice et redevabilité”, le bureau de la Cour suprême a voulu selon le président Victor Adossou, rappeler les fondamentaux, les grands principes qui gouvernent la justice et dont les principaux animateurs tirent leur légitimité non pas du suffrage populaire mais directement du peuple souverain. Le président Victor Adossou lance donc la balle au bond pour une justice de demain qui dialogue avec le peuple, au nom de qui elle est rendue et la redevabilité au soutien d’un service public de la justice plus performante. Cette rentrée solennelle a été un instant émotif pour le président de la plus Haute juridiction du Bénin qui n’a pas manqué d’exprimer les félicitations de toute la famille judiciaire du Bénin à la vice-présidente de la République qui, selon lui, incarne désormais, dans ses hautes fonctions, une innovation institutionnelle majeure, fruit du génie du peuple béninois toujours à la recherche de son meilleur accomplissement.

Martial Agoli-Agbo (Br Ouémé-Plateau)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite