LE MATINAL
Le Matinal est l’un des premiers quotidiens privés nés quelques années après la conférence nationale. Le matinal existe depuis 1997 et est aujourd’hui tiré à plus de 5000 exemplaires, LE MATINAL est aujourd’hui le quotidien plus influent au Bénin.

Réaction contre l’obligation vaccinale anti-Covid : Les personnels de santé dans une rébellion maladroite

0

Au moment où la question du Covid-19 polarise toutes les attentions au point d’induire une tendance mondiale vers la vaccination pour en limiter les effets en cas de contamination, certaines organisations tentent de ramer à contre-courant. C’est le cas de l’Intersyndicale de la santé qui, au travers d’un communiqué signé de son secrétaire général, Adolphe Houssou, marque sa désapprobation de l’exigence vaccinale à l’endroit du personnel sanitaire.

C’est une vérité de la Palisse que face à la flambée des cas de contamination au Covid-19 avec son corollaire de décès en cascade, la vaccination se présente comme une alternative indéniable.  Point n’est besoin de fréquenter de grandes universités médicales pour se rendre à l’évidence que la quasi-totalité des personnes décédées suite à leur contamination n’ont pas été vaccinées. Les statistiques existent et interpellent les consciences. Même les vaccino-sceptiques se ravisent au fil des jours pour se prémunir du massacre sanitaire de la pandémie. Face à cet état de choses, il est totalement incompréhensible que le personnel médical, censé assurer le relai et de  booster la sensibilisation des masses populaires au sujet de la vaccination, résiste à se prémunir du risque qu’induit pourtant la promiscuité  des agents et des patients. Comment comprendre qu’un agent vaccinateur, qui est évidemment issu du personnel sanitaire, refuse de se faire administrer le vaccin que sa mission lui impose cependant d’inoculer au sujet ? Où est alors la pédagogie par l’exemple ? La posture affichée par le collectif face à l’exigence vaccinale décidée par le gouvernement lors de son conclave du 1er septembre 2021semble incohérente et illisible tous égards.  Au demeurant, elle traduit une insouciance criarde desdits agents et une banalisation de la gravité du mal que constitue le Covid aujourd’hui. Adolphe Houssou et les siens doivent parer au plus pressé en revoyant leur position. Sans un personnel soignant en bonne santé, quel pourrait être le sort des patients ? Un gouvernement soucieux de la bonne santé des agents missionnés pour soigner les malades mérite plutôt des lauriers.

Une posture totalement contraire à la logique

A la date du 02 septembre 2021, seulement 38% du personnel de santé ont souscrit à la vaccination. Cette statistique dit déjà tout sur l’insensibilité  de cette catégorie d’agents pourtant très exposée au virus. Des cas de décès enregistrés dans le rang de ces agents devraient susciter une tendance logique de ces derniers vers la vaccination. Mais c’est à tout le contraire qu’on assiste. Le masque que vient de jeter le collectif en exhibant à la face du monde, son opposition au vaccin est suffisamment illustratif du danger qu’ils pourraient constituer pour les populations. Face à cela, le gouvernement doit  durcir le dispositif de contrôle afin de décourager les réfractaires à cette mesure salutaire.

Abdourhamane Touré

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite