LE MATINAL
Actualités

Protestations post électorales violentes aux Usa : Des partisans de Trump défient la démocratie américaine

Des centaines de manifestants favorables au président Donald Trump ont envahi hier, mercredi 6 janvier 2021, le Capitole à Washington, plongeant dans la confusion la session du Congrès qui devait confirmer la victoire de Joe Biden à l’élection présidentielle du 3 novembre. Cette inédite incursion depuis plus de 200 ans de pratique démocratique qui a donné lieu à des scènes surréalistes est une triste première historique pour les Etats-Unis.

Du jamais vu aux Etats-Unis d’Amérique depuis plus de 200 années de démocratie. Candidat à sa propre succession à l’élection présidentielle du 3 novembre 2020, Donald Trump a perdu face à son challenger Joe Biden. Depuis lors, tous les moyens mêmes ceux les plus sordides sont utilisés par le successeur de Barack Obama à la Maison blanche pour tenter de se maintenir au pouvoir. Après avoir perdu la bataille judiciaire, le 45ème président des Etats-Unis d’Amérique a poussé le bouchon très loin hier avec des partisans qui ont voulu défier la démocratie américaine. Alors que le monde entier avait les yeux rivés sur le Capitole à Washington où le Congrès devait certifier la victoire de Joe Biden à la Présidentielle, grande a été la stupéfaction des uns et des autres de constater qu’un plan funeste était ourdi. Tenez ! Des milliers de manifestants ont fait irruption au Capitole suite à l’appel de leur leader Donald Tump obligeant le Congrès à suspendre en urgence sa session. N’eut été le déploiement de la Police et de la Garde nationale qui ont fait usage de gaz lacrymogène dans la Rotonde puis le couvre-feu ordonné dans la capitale fédérale, la situation allait dégénérer et serait le chaos inédit dans l’histoire des Etats-Unis d’Amérique. Qui pouvait croire que les Etats-Unis, la référence démocratique au monde, allait descendre aussi bas ? Personne. Mais heureusement que la situation est revenue très vite à la normale après les appels à l’ordre du président élu, Joe Biden, qui a exigé la “fin du siège” du Capitole tout en avouant que la démocratie américaine a subi une attaque. L’ancien président George W. Bush a, pour sa part, condamné fermement les émeutes dans un communiqué en déclarant: « c’est ainsi que les résultats des élections sont contestés dans une République bananière ». Toujours pour montrer sa déception des comportements des partisans de Trump, il a écrit : « Je suis consterné par le comportement imprudent de certains dirigeants politiques depuis les élections et par le manque de respect dont nous avons fait preuve aujourd’hui pour nos institutions, nos traditions et nos forces de l’ordre ». Le ministre français des Affaires étrangères, , quant à lui, a condamné les violences et dénoncé « une atteinte grave contre la démocratie ». Dans un post sur Twitter, Jean-Yves Le Drian a exigé que « la volonté et le vote du peuple américain soient respectés ». Le candidat malheureux, Donald Trump, après avoir enflammé la toile avec ses posts dans la journée a finalement appelé en soirée ses partisans à rentrer eux. Certains ont obtempéré mais d’autres ont voulu défier les forces de sécurité qui les a maîtrisé. La situation est sous contrôle au moment où nous mettions sous presse. Les marches du Capitole semblaient moins noires de monde et l’édifice était enfin « sécurisé ». Les membres du Congrès ont annoncé qu’ils reprendraient la session de certification de l’élection de Joe Biden. Après avoir évacué les partisans de Donald Trump, les forces de police ont procédé durant plusieurs heures à la vérification des lieux, au cas où des engins explosifs auraient été dissimulés.

LIRE ASSI :  BENIN/LUTTE CONTRE LE COVID-19 : LES REGROUPEMENTS DE PLUS DE DIX PERSONNES INTERDITS

Abdourhamane Touré

Inscrivez-vous à notre liste

Abonnez-vous à notre liste de diffusion pour obtenir des trucs et des mises à jour intéressantes dans votre boîte e-mail.

Merci de votre inscription.

Quelque chose n’allait pas.

Laisser un commentaire sur facebook

Related posts

Présidentielle du 11 avril : Les 159 formulaires de parrainage retirés à la Céna

LA REDACTION

Couffo : Passation de charges à Dogbo et Aplahoué ce lundi

LA REDACTION

Mairie de Karimama : Soulé Sambo de l’Up aux commandes

LA REDACTION

Leave a Comment

Comment puis-je vous aider
Bienvenue sur le site du Groupe de Presse le Matinal
Aller à la barre d’outils