LE MATINAL
Le Matinal est l’un des premiers quotidiens privés nés quelques années après la conférence nationale. Le matinal existe depuis 1997 et est aujourd’hui tiré à plus de 5000 exemplaires, LE MATINAL est aujourd’hui le quotidien plus influent au Bénin.

Projet GenevAfrica 2022 en Suisse: Jérôme Tossavi et Djamile Mama Gao défendent les couleurs béninoises

0

L’édition 2022 du projet GenevAfrica est dans sa dernière ligne droite. Après les échanges épistolaires entre les duos Jérôme Tossavi-Marion Emonot et Djamile Mama Gao-Fabian Menor, et la descente des deux genevois à Ouidah, c’est au tour des Béninois de se rendre en Suisse. Avant de prendre leur vol pour Genève hier, mercredi 11 mai 2022, les slameur-écrivain et écrivain-dramaturge ont entretenu les professionnels des médias sur l’objet de leur séjour en terre suisse du 10 au 20 mai.

Jérôme Tossavi et Djamile Mama Gao, deux Béninois respectivement romancier-dramaturge et slameur-écrivain sont en Suisse du 10 au 20 mai. C’est l’information issue des échanges entre les deux ambassadeurs béninois et les professionnels des médias hier, mercredi 11 mai 2022 au siège de Laboratorio arts contemporains à Cotonou. Ils y vont dans le cadre de la deuxième édition du projet GenevAfrica, résultat pérenne d’une fusion de savoirs entre les associations GenevAfrica et Laboratorio arts contemporains. L’événement est rendu sous forme d’expositions de performances, de concerts, de rencontres et de débats. Il est selon Jérôme Tossavi et Djamile Mama Gao, la résultante de 4 mois d’échanges épistolaires entre eux et deux auteurs suisses que sont Fabian Menor, illustrateur et Marion Emonot, romancière. A les en croire, pour cette deuxième édition de GenevAfrica, tout a commencé en octobre 2021 où les deux Suisses sont entrés en correspondance avec leurs compères béninois après la sélection faite par l’écrivain genevois-camerounais, Max Lobé lors du sommet de la Francophonie en mars 2021. Le dialogue a été établi. A Ouidah puis à Cotonou en janvier 2022, une résidence d’écriture et de création a été organisée. Le séjour au Bénin des artistes suisses a été fait de découverte du vaudou et de tous ses charmes. Début mars, le porteur du projet, Max Lobé, a mis un terme à la correspondance. Tous les échanges de Genève et du Bénin, donnent lieu à une publication, « Genève-Ouidah 2022 ». Le livre qui va sanctionner le projet paraît après l’ouvrage de la première édition : « Genève-Kin 2020 ». Environ 60 à 70 lettres y sont publiées. La découverte du chef-d’œuvre sera faite en Suisse par les auteurs et une série d’activités sont prévues aussi bien à Genève qu’au Bénin pour sa promotion.

Un voyage en lien avec l’intermédiation de « Laboratorio arts contemporains »

Selon la Directrice de Laboratorio arts contemporains, Lylly Houngnihin, ce voyage des deux jeunes écrivains Béninois est en lien avec le service d’intermédiation assuré par sa structure entre les créateurs, les plateformes de financement, les ambassades, les partenaires techniques et financiers et des structures de diffusion en Afrique, en Europe et dans les Caraïbes. « On rassemble une coalition d’acteurs des différentes filières de la chaîne des structures culturelles et créatives qu’on agrège autour de projets  pertinents. A leur retour, on fera le lancement du livre et on entrera dans sa diffusion avec les 4 auteurs à partir de cet été », a-t-elle annoncé. Profitant de l’occasion, la patronne de Laboratorio arts contemporains a levé un coin de voile sur des rendez-vous déjà pris pour l’année prochaine et auxquels seront présents des ambassadeurs béninois. Il s’agit notamment du Salon du livre d’Abidjan et du rendez-vous de la Fondation Amadou Hampaté Bâ. A l’en croire, « Genève-Ouidah 2022 » est un livre qui appelle à des propositions performatives. Raison pour laquelle, les deux Béninois ont voyagé sur la Suisse. « Ils y vont pour performer les correspondances qui racontent l’univers, le contexte et leurs quotidiens en tant qu’écrivains béninois qui ont échangé par mail pendant 4 mois avec des écrivains suisses », a déclaré Lylly Houngnihin.

Serge Adanlao

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite