LE MATINAL
Le Matinal est l’un des premiers quotidiens privés nés quelques années après la conférence nationale. Le matinal existe depuis 1997 et est aujourd’hui tiré à plus de 5000 exemplaires, LE MATINAL est aujourd’hui le quotidien plus influent au Bénin.

Présentation du pass sanitaire dans les services publics et collectivités locales : Fortunes diverses à Cotonou, Calavi et à l’intérieur du pays

0 30

Le pass vaccinal ou le résultat Pcr datant de moins de 48 heures exigé dans tous les services publics et les collectivités locales par le gouvernement lors du Conseil des ministres du mercredi 20 octobre 2021 n’est pas mis en application dans toutes les administrations publiques. C’est le cas dans les mairies de Cotonou et d’Abomey-Calavi où le quotidien ‘’Le Matinal’’ a fait le constat de l’effectivité de l’application de la mesure.

Ambiance ordinaire dans la matinée du mercredi 27 octobre 2021 matin au portail principal de la mairie de Cotonou. Ici, les agents de la mairie comme les usagers vont et viennent comme si de rien n’était. La mesure du contrôle du pass sanitaire prise par le gouvernement n’est donc pas encore en vigueur. Néanmoins, certains usagers disent être plutôt prévisibles en ayant sur eux, leur pass vaccinal. C’est le cas de Paul qui est allé établir son acte de naissance sécurisé. « Sachant que le pass vaccinal est désormais obligatoire dans les services publics, moi je suis venu à la mairie avec ma carte de vaccination », a-t-il confié. De son côté, Jean-Pierre s’est d’abord rassuré de la mise en application de la décision gouvernementale auprès d’un proche avant de prendre la direction de l’hôtel de ville, puisqu’il ne s’est pas encore fait vacciner. «  Je me suis d’abord renseigné auprès de l’un de mes connaissances qui travaille à la mairie sur l’effectivité du contrôle de la carte de vaccination à la mairie. Puisque moi, je ne suis pas fait vacciner », a renseigné Jean-Pierre.

Mesure effective à la mairie d’Abomey-Calavi

A quelques kilomètres de Cotonou, la Commune d’Abomey-Calavi dirigée par Angelo Ahouandjinou. Ici, la consigne est claire : pas de pass vaccinal pas d’accès au service de la mairie. Et pour le contrôle, une forte équipe constituée des agents de la Cellule de communication de la mairie et des agents de sécurité assure la veille. Philipe, ayant son passe sanitaire, a pu accéder à la cour de la mairie laissant dehors son ami Samuel parce que n’ayant pas fait sa vaccination. Pour lui, le gouvernement ne veut pas du mal à la population en exigeant la vaccination contre le Covid-19. « Est-ce que l’Etat peut vouloir l’extermination de toute sa population ? Quand l’Etat donne une directive à sa population, c’est pour la bonne cause. J’exhorte tout le monde à se faire vacciner », a lancé Philipe.

Patrice Zoundé (Stag)

Riposte à la pandémie du Coronavirus

L’accès aux services publics subordonné au pass sanitaire dans le Mono

Aucun citoyen ne sera admis dans un service public dans le département du Mono s’il n’est vacciné contre le Coronavirus. Le préfet Bienvenu Milohin, à travers communiqué en date du mercredi 27 octobre 2021, a informé toute la population de la mesure.

Conformément à la décision du Conseil des ministres du mercredi 20 octobre 2021, seules les personnes vaccinées seront autorisées dans les services publics du département du Mono, et ce, à compter du 02 novembre 2021. L’accès aux services publics sera subordonné à la présentation d’un pass vaccinal ou d’un résultat de Pcr datant de moins de 48h. Bienvenu Milohin a invité ses administrés à se rendre dans les centres dédiés, afin de recevoir leurs doses de vaccin. Il y va du « bien-être collectif », a expliqué le préfet. Cette décision du gouvernement est déjà effective dans plusieurs localités du Bénin.

Léonce Adjévi

Mairie de Porto-Novo

Pas d’accès sans le pass vaccinal

Le maire de Porto-Novo, Charlemagne Yankoty est entré dans la danse. Il met en application la mesure du gouvernement pour éradiquer la propagation de la pandémie de Covid-19 au Bénin. Selon l’édile de Porto-Novo, la vie des populations de la ville capitale est sacrée. C’est pourquoi, il se doit de prendre des mesures drastiques pour limiter les dégâts. Son invite à l’endroit de ses collaborateurs est qu’ils aillent se faire vacciner pour éviter le pire, et quiconque ne respectera cette recommandation ne pourra plus avoir accès aux différents services de la mairie de Porto-Novo.

Martial Agoli-Agbo

 (Br Ouémé-Plateau)

Application des mesures gouvernementales contre le Covid-19

Les mairies de Zogbodomey, d’Abomey et la préfecture interdites d’accès

Les mairies de Zogbodomey, d’Abomey et la préfecture du département du Zou ne sont plus accessibles aux personnes non vaccinées depuis le lundi 25 octobre 2021. Ainsi en a décidé les maires de ces Communes et le préfet du Zou, Firmin Aimée Kouton.

Le gouvernement, suite au faible taux de couverture vaccinale contre le Covid-19 au plan national, a décidé en Conseil des ministres du 20 octobre 2021, de conditionner l’accès des usagers aux services publics à la présentation de leur pass vaccinal ou du résultat de leur Pcr datant de moins de 48heures. En application à cette mesure qui vise à amener les citoyens à se faire vacciner contre le Coronavirus en vue de limiter la propagation de la pandémie, le maire de Zogbodomey, David Zinsou Towèdjè, après  la cérémonie des couleurs, a fait un nettoyage systématique au sein de l’administration communale. Au total 46 agents sur la cinquantaine que compte la mairie sont  sans  pass sanitaire. Ils ont été  renvoyés de leurs postes. Ils ont une journée pour se mettre à jour. Au cas contraire, les contrevenants s’exposent à des sanctions prévues par la loi en cas d’absence au poste le lendemain. Seulement 8 agents de cette administration publique se sont conformés. Une attitude récidiviste qu’a déploré  l’autorité. A ceux qui se montrent réticents vis-à-vis des vaccins, par peur de s’exposer à d’autres risques sanitaires, David Zinsou Towèdjè les rassure. « Dans quel pays au monde un gouvernement voudra exterminer toute sa population. Malheureusement, les agents qui doivent donner le bon exemple sont encore dans le rang de ceux qui s’obstinent à faire la vaccination. C’est dommage», a regretté l’autorité communale. Il a conclu en affirmant que « tant qu’ils ne vont pas le faire, ils n’auront pas accès à leurs bureau. » Même détermination du côté d’Abomey où l’accès à la mairie et aux bureaux d’arrondissements de la Commune est désormais subordonné à la présentation d’une preuve de vaccination ou d’un résultat Pcr datant de moins de 48 heures. C’est par le biais  d’un communiqué radio diffusé que le maire de la Commune, Antoine Louis Djédou, compte atteindre les usagers de la mairie. Il  a exhorté ceux qui ne se sont pas encore vaccinés à se rendre au centre de santé de Vidolé ou au Chd-Zou pour recevoir leur dose. A la préfecture, c’est par une note de service n°12/114/Pdz/Sg/du 25 octobre 2021, que le  préfet du Zou, Firmin Aimée Kouton a mis en exécution cette décision du gouvernement. Il faut rappeler que la vaccination est gratuite sur toute l’étendue du territoire national.

Zéphirin Toasségnitché (Br Zou-Collines)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite