LE MATINAL
Actualités Politique

Paul Hounkpè préoccupé par l’indépendance de la justice

Le chef de file de l’opposition veut être fier de la justice béninoise. Paul Hounkpè l’a confié mercredi 9 juin 2021 au président de la Cour suprême qui l’a reçu en audience dans le cadre de ses visites de prise de contact. « Je veux être fier de notre justice. Je suis préoccupé par son indépendance », a déclaré le secrétaire exécutif national de la Force cauris pour un Bénin émergent (Fcbe). Selon l’hôte du président Victor Dassi Adossou, la justice est le dernier rempart vers qui les Béninois en général et les acteurs politiques en particulier se tournent pour l’arbitrage des éventuels différends. C’est dans ce cadre qu’il a jugé utile d’aller rappeler au numéro 1 de la Cour suprême, ce rôle capital. Tout en ne doutant pas de la qualité des acteurs de la justice, Paul Hounkpè souhaite, comme cela est de coutume dans le jeu démocratique, qu’elle puisse jouer convenablement son rôle d’arbitre. Pour ce qui est de la partition de la Cour suprême, la question du Statut de ses magistrats dont l’existence remonte à 1990 n’a pas été passée sous silence. Des propos du chef de file de l’opposition, il n’existe pas encore de décret d’application de cette loi. D’où son plaidoyer pour la prise du décret afin de permettre aux juges de l’institution d’être « totalement » indépendants dans l’exercice de leur fonction. Le président Adossou a été très honoré par la visite qui, a-t-il avoué, s’est transformée en une visite de travail. « Cette visite qui devait être une visite de courtoisie est devenue une visite de travail parce que les sujets abordés concernent les fondamentaux de la République. Vous incarnez l’institution qui doit apporter un autre son de cloche dans la République. Dès qu’il y a deux sons de cloche, la justice se trouve dans son rôle, elle devient l’arbitre. Je remercie le chef de l’Etat qui a concrétisé le décret qui donne à l’opposition un visage et une voix officielle pour porter haut ses récriminations et ses demandes », a laissé entendre Victor Dassi Adossou.

Inscrivez-vous à notre liste

Abonnez-vous à notre liste de diffusion pour obtenir des trucs et des mises à jour intéressantes dans votre boîte e-mail.

LIRE ASSI :  Accident d'un cortège de la mairie de Ouidah : Un mort

Merci de votre inscription.

Quelque chose n’allait pas.

Laisser un commentaire sur facebook

Related posts

Affaire “vente de gâteau au cannabis aux élèves à Cotonou” : La vendeuse écope de 2 ans de prison fermes

LA REDACTION

Lutte contre la désertification : Le Ministère du cadre de vie met en terre plusieurs plants

LA REDACTION

Aéroport Bernardin Gantin de Cotonou: Le coût des tests Covid-19 revu à la baisse

LA REDACTION

Leave a Comment

Comment puis-je vous aider
Bienvenue sur le site du Groupe de Presse le Matinal
Aller à la barre d’outils