LE MATINAL
Le Matinal est l’un des premiers quotidiens privés nés quelques années après la conférence nationale. Le matinal existe depuis 1997 et est aujourd’hui tiré à plus de 5000 exemplaires, LE MATINAL est aujourd’hui le quotidien plus influent au Bénin.

Panne d’inspiration des détracteurs et opposants du régime Talon : Le paysage politique clairsemé

0 56


Depuis quelques temps, les détracteurs du régime et autres oiseaux de mauvais augure ont disparu de la scène. Entre résignation et quête de nouvelles stratégies d’animation de la vie politique, l’opposition se recherche. Pendant ce temps, chantre de la rupture reste imperturbable, enchainant les actions de développement au profit des populations.

C’est en roue libre que fonctionne Patrice Talon depuis quelques temps. Le chef de l’Etat n’a plus de répondant en face depuis sa réélection le 11 avril 2021. Après avoir orchestré plusieurs manœuvres de sabotage de  ses actions au cours du premier quinquennat, les détracteurs du pouvoir du Nouveau départ, sont devenus introuvables. Ils se sont englués dans un silence de cimetière. Le vide s’est installé, donnant l’impression que rien que les opposants aux actions du Chef n’ont plus d’arguments. La nature ayant horreur du silence, le tonitruant et redondant chroniqueur mystérieux connu sous le nom de “Frère Hounvi” profite de la situation pour jeter ses pics habituels au régime. Quoique sa côte d’estime ait baissé à en croire une certaine opinion, l’activiste des réseaux sociaux n’a pas pour autant courbé l’échine. Au demeurant, le fameux chroniqueur de l’ombre continue de donner de la voix à travers les déballages rocambolesques dont il a le secret. Selon certains analystes, ce vide politique s’explique par deux raisons majeures. La première explication est que faute d’arguments convaincants, les détracteurs ont baissé la garde. Leur acharnement serait devenu sans objet face à la force des actions. A la croisée des chemins, le peuple a compris que ces derniers faisaient montre d’une opposition aveugle et d’une méchanceté gratuite. Leur combat a été usé par le temps. La seconde tendance est celle des opposants endurcis. La plupart de ceux-ci ont occupé de hautes fonctions au niveau de l’appareil d’Etat dans les précédents régimes. Les réformes politiques opérées ces dernières années a précipité leur disparition de l’échiquier même si certains tentent de résister. En réalité, ceux-là n’ont plus rien à démontrer. Beaucoup parmi eux seraient enclins à de sérieuses difficultés financières. N’ayant plus les moyens de leur politique face à un régime qui enchaine les succès et accumule les performances, ces derniers ont préféré mettre la clé sous le paillasson. Certains seraient même en train de lorgner du côté des deux grands  partis soutenant le pouvoir : l’Union progressiste et le Bloc républicain.

Gabin Goubiyi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite