LE MATINAL
Le Matinal est l’un des premiers quotidiens privés nés quelques années après la conférence nationale. Le matinal existe depuis 1997 et est aujourd’hui tiré à plus de 5000 exemplaires, LE MATINAL est aujourd’hui le quotidien plus influent au Bénin.

Opération Barkhane au Mali : Bisbilles en Bamako et Paris

0 13

Les relations se sont tendues entre la France et le Mali depuis quelques jours. Alors que la France est engagée au Mali pour lutter contre le djihadisme dans le cadre de l’opération Barkhane, l’ambassadeur malien en France a accusé mercredi 26 février 2020 des soldats français de “débordements” dans les quartiers chauds de Bamako. Le diplomate a ensuite été rappelé dans son pays après avoir provoqué la colère des autorités françaises pour des propos “faux et inacceptables”. TiébiléDramé l’’ambassadeur malien avait été convoqué plus tôt jeudi au ministère français des Affaires étrangères, a appris l’AFP. “On lui a exprimé notre indignation devant ses propos sans fondement et choquants de la part d’un pays allié dans la lutte contre le terrorisme”, a-t-on souligné au Quai d’Orsay.La veille, l’ambassadeur du Mali en France avait dénoncé devant la commission Défense du Sénat français les “problèmes” posés selon lui par la Légion étrangère sur le sol malien. “Par moments, dans les ‘Pigalle’ de Bamako, vous les retrouvez, tatoués sur tout le corps, en train de rendre une image qui n’est pas celle que nous connaissons de l’armée (française). Ça fait peur, ça intrigue”, avait-il déclaré, mentionnant explicitement les légionnaires, pourtant absents de la capitale malienne selon l’état-major.  La veille, l’état-major français avait déjà objecté que les légionnaires n’étaient pas “stationnés à Bamako” et qu’ils n’avaient pas vocation à y aller. Ils “n’ont ni quartier libre ni temps de repos hors des bases opérationnelles [de Barkhane]”, situées dans le nord du pays, avait assuré l’armée française.

Avec AFP

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite