LE MATINAL
Inter

Opération Barkhane au Mali : Bisbilles en Bamako et Paris

Les relations se sont tendues entre la France et le Mali depuis quelques jours. Alors que la France est engagée au Mali pour lutter contre le djihadisme dans le cadre de l’opération Barkhane, l’ambassadeur malien en France a accusé mercredi 26 février 2020 des soldats français de “débordements” dans les quartiers chauds de Bamako. Le diplomate a ensuite été rappelé dans son pays après avoir provoqué la colère des autorités françaises pour des propos “faux et inacceptables”. TiébiléDramé l’’ambassadeur malien avait été convoqué plus tôt jeudi au ministère français des Affaires étrangères, a appris l’AFP. “On lui a exprimé notre indignation devant ses propos sans fondement et choquants de la part d’un pays allié dans la lutte contre le terrorisme”, a-t-on souligné au Quai d’Orsay.La veille, l’ambassadeur du Mali en France avait dénoncé devant la commission Défense du Sénat français les “problèmes” posés selon lui par la Légion étrangère sur le sol malien. “Par moments, dans les ‘Pigalle’ de Bamako, vous les retrouvez, tatoués sur tout le corps, en train de rendre une image qui n’est pas celle que nous connaissons de l’armée (française). Ça fait peur, ça intrigue”, avait-il déclaré, mentionnant explicitement les légionnaires, pourtant absents de la capitale malienne selon l’état-major.  La veille, l’état-major français avait déjà objecté que les légionnaires n’étaient pas “stationnés à Bamako” et qu’ils n’avaient pas vocation à y aller. Ils “n’ont ni quartier libre ni temps de repos hors des bases opérationnelles [de Barkhane]”, situées dans le nord du pays, avait assuré l’armée française.

LIRE ASSI :  Nigéria : L’émir de Kano déchu pour insubordination et manque de respect

Avec AFP

Inscrivez-vous à notre liste

Abonnez-vous à notre liste de diffusion pour obtenir des trucs et des mises à jour intéressantes dans votre boîte e-mail.

Merci de votre inscription.

Quelque chose n’allait pas.

Laisser un commentaire sur facebook

Related posts

DES TIRS ENTENDUS DANS UN CAMP MILITAIRE DE LA GUINÉE : UN MEMBRE DU GOUVERNENT DÉMENT UN COUP D’ÉTAT

LA REDACTION

En Guinée : L’opposition  toujours mobilisée contre un  éventuel 3ème mandat de Condé

LA REDACTION

Nigéria : L’émir de Kano déchu pour insubordination et manque de respect

LA REDACTION

Leave a Comment

Comment puis-je vous aider
Bienvenue sur le site du Groupe de Presse le Matinal
Aller à la barre d’outils