LE MATINAL
Le Matinal est l’un des premiers quotidiens privés nés quelques années après la conférence nationale. Le matinal existe depuis 1997 et est aujourd’hui tiré à plus de 5000 exemplaires, LE MATINAL est aujourd’hui le quotidien plus influent au Bénin.

Nicaise Fagnon, maire de Dassa-Zoumé à propos de la campagne accélérée de vaccination anti-Covid : « Dassa-Zoumé peut dépasser les 40% »

0

« J’avais commencé par faire les sensibilisations. En résumé, c’est une campagne de vaccination nécessaire. L’obligation de se vacciner peut être assimilée à une obligation librement consentie parce que nous sommes en période difficile. Pire qu’une épidémie, nous sommes en situation de pandémie. Cela recommande des dispositions de protection individuelle et collective. Ces dispositions sont nécessaires parce qu’il s’agit de la santé de chacun de nous. Rien que par rapport à cela, on n’a pas besoin de chicotte ou de faire le gendarme derrière qui que ce soit pour que de façon libre, l’on aille se faire vacciner. L’autre aspect, c’est que le gouvernement a rendu disponibles plusieurs types de vaccins. Le citoyen a le choix du vaccin qu’il lui paraît en adéquation avec son consentement. De cette façon, si nous nous faisons vacciner, il n’y a pas de raison que la protection individuelle et collective ne soit assurée. Quand on prend le paludisme, il empêche d’aller travailler. Pareil pour le Covid-19. Il faut que les uns et les autres évitent de se faire intoxiquer parce qu’en réalité, si les vaccins tuent, tous ceux qui se sont fait vacciner, seraient déjà morts. Il n’y a donc pas de mal à aller se faire vacciner. L’aspect sur lequel le ministre nous a donné d’éclairage, c’est les personnes présentant les commorbidités (asthmatiques, diabétiques…), les femmes enceintes ou c’est répandu dans l’opinion que ces derniers ne peuvent pas se faire vacciner. Avec le vaccin Pfizer, les enfants de 12 ans à 18 ans peuvent se faire aussi vacciner. Mon exhortation est de demander aux populations d’aller se faire vacciner. Par rapport au quota de 40% à atteindre au moins par Commune, c’est un indicateur. Telle qu’elle est organisée dans ma Commune, elle implique les leaders d’opinion, les personnes appartenant aux différentes couches sociaux-professionnelles. C’est une sensibilisation directe qui éclaire davantage. Dassa-Zoumé peut dépasser les 40%. Là encore, ce n’est pas une question de pourcentage. Il faut vraiment faire vacciner les gens pour que l’espoir soit préservé. A cela, doit s’appliquer le respect de la batterie de mesures barrières. La sensibilisation doit s’intensifier pour des mesures barrières beaucoup plus renforcées. Autant il faut se faire vacciner, autant il faut respecter les mesures barrières. ».

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite

buy windows 11 pro test ediyorum