LE MATINAL
Le Matinal est l’un des premiers quotidiens privés nés quelques années après la conférence nationale. Le matinal existe depuis 1997 et est aujourd’hui tiré à plus de 5000 exemplaires, LE MATINAL est aujourd’hui le quotidien plus influent au Bénin.

Mutations économiques : Le Mef initie des réflexions scientifiques

0

Les 14 et 15 décembre 2021, le Palais des congrès de Cotonou a abrité les Journées scientifiques de l’économie béninoise (Jseb).Initiative de la  Direction générale de l’économie (Dge), du ministère de l’Economie et des finances en collaboration avec l’Ecole doctorale des sciences économiques et de gestion (Ed-Seg), cette activité a mobilisé des scientifiques et des acteurs de l’économie béninoise.

« Le Bénin face aux mutations économiques », c’est le thème de la deuxième édition des Journées scientifiques de l’économie béninoise (Jseb). Ces journées sont une occasion pour amener des chercheurs de l’Université à s’associer avec des professionnels de l’administration pour dialoguer scientifiquement sur des sujets d’économie nationale d’actualité dans des domaines précis, en vue de contribuer à l’orientation des prises de décisions stratégiques par les autorités compétentes. «Comme vous le savez, la structure de notre économie n’a pas beaucoup varié depuis les indépendances. Elle est demeurée globalement caractérisée par un secteur agricole important, peu productif et peu diversifié, porté sur les produits d’exportation. Cet état des choses a mobilisé les attentions de notre gouvernement qui s’est engagé dans des réformes importantes. C’est ainsi que d’année en année, notre économie a enregistré des performances majeures, qui méritent toutefois d’être consolidées. Pour ce faire, nous avons besoin des données probantes pour éclairer les choix et nous assurer que nous évoluons vers le bon sentier. » a déclaré Hermann Orou-Takou, le directeur de cabinet du ministre d’Etat, du Ministre de l’économie et des finances procédant à l’ouverture des assises. Selon Aristide Medenou, directeur général de l’économie (Dge), il s’agit d’engager de profondes réflexions avisées sur les choix stratégiques à faire par notre pays pour faire face aux différentes mutations en cours et à venir. Performances macroéconomiques, innovations, technologies et gouvernance, sécurité alimentaire et agriculture durable, genre, pauvreté et inclusion financière, résilience à la crise sanitaire du covid-19, équité et bien-être. Ce sont là les cinq sessions qui ont meublées les 21 présentations des universités  conviées sous la coupole de Emmanuel Hounkou, directeur de l’Ecole doctorale des sciences économiques et de gestion.

Patrice Zoundé (Stag)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite