LE MATINAL
Le Matinal est l’un des premiers quotidiens privés nés quelques années après la conférence nationale. Le matinal existe depuis 1997 et est aujourd’hui tiré à plus de 5000 exemplaires, LE MATINAL est aujourd’hui le quotidien plus influent au Bénin.

Mondial de football 1990 : 32 ans que le Cameroun s’est qualifié pour les quarts

0

23 juin 1990 – 23 juin 2022, 32 ans que le Cameroun de Roger Milla hissait l’Afrique en quarts de finale d’un Mondial de football. C’était une première pour toute l’Afrique du football. Pour y arriver, « Les Lions Indomptables » ont surpris la Colombie en huitièmes de finale comme plusieurs autres Nations dès les premiers matchs du tournoi. 

Après s’être offert l’Argentine de Diego Maradona (match d’ouverture), la Roumanie de Gheorghe Hagi et la Colombie de Carlos Valderrama, Roger Milla, le doyen d’une génération de Lions Indomptables portait haut l’histoire de l’Afrique footballistique. C’était le 23 juin 1990 au Stade San-Paolo, actuel Stade Diego-Armando-Maradona d’Italie. Le Cameroun croisait les crampons avec la Colombie lors des huitièmes de finale de la Coupe du monde Italie 90. Après un temps règlementaire et une première partie des prolongations soldées sur un score nul et vierge (0-0), le juge central venait à peine de lancer la seconde partie de la prolongation. Sur une passe en profondeur livrée par François Omam-Biyik, Roger Milla passe en revue deux défenseurs colombiens avant de déposer René Higuita, le gardien de but colombien (106ème minute). Il ouvre ainsi le score pour l’Afrique représentée à cette étape de la compétition par ce surprenant Cameroun.  Comme si cela ne suffisait pas, le phénoménal Roger Milla, le plus vieux de cette sélection, profite d’une bourde de Higuita pour doubler la mise pour le Cameroun (109ème) avant que Bernado Redin ne réduise le score (2-1) à la 116ème minute. C’est ainsi que le Cameroun s’est qualifié pour la première fois de son histoire à un quart de finale de Coupe du monde perdu face à l’Angleterre (3-2) au terme des prolongations d’un match fou. C’était historique pour l’Afrique. Roger Milla, le grand artisan de cet exploit était pourtant à un doigt de manquer ce coup. Le joueur était déjà à la retraite et il a fallu l’intervention du président Camerounais, Paul Biya, pour que le sélectionneur Valeri Nepomniachi n’intègre l’emblématique Camerounais dans son effectif.

K. S. (Stag)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite

buy windows 11 pro test ediyorum