LE MATINAL
Le Matinal est l’un des premiers quotidiens privés nés quelques années après la conférence nationale. Le matinal existe depuis 1997 et est aujourd’hui tiré à plus de 5000 exemplaires, LE MATINAL est aujourd’hui le quotidien plus influent au Bénin.

Microcrédit Alafia Phase II : Une enveloppe de 15 milliards francs Cfa disponible

0 6

Le Conseil des ministres s’est réuni hier, mercredi 12 janvier 2022 sous la présidence du chef de l’Etat, Patrice Talon. Au cours de cette rencontre, plusieurs décisions ont été prises, notamment l’adoption de nouvelles conditions de mise en œuvre de la phase II du microcrédit Alafia et du financement des artisans cibles du projet Assurance pour le renforcement du capital humain (Arch).

Le gouvernement du président Patrice Talon entre dans le vif du hautement social en mettant en place chaque pièce de cette volonté d’améliorer les conditions de vie des populations. Il y a une série d’actions et de décisions successives qui permettent de hisser le microcrédit Alafia au rang d’un pilier de cette vision du hautement social. Déjà, lors du Conseil des ministres du 24 novembre 2021, l’Exécutif béninois a examiné le rapport d’un an de mise en œuvre du microcrédit Alafia et a décidé de l’amélioration des conditions d’octroi à la faveur de quelques mesures fortes. En un an, le microcrédit Alafia a rencontré un réel succès auprès des bénéficiaires, notamment dans les zones où il est déjà implémenté. C’est ce qui a amené le chef de l’Etat et son équipe à décider d’amplifier le succès de ce programme à travers de nouvelles mesures incitatives afin d’impacter plus de bénéficiaires, mais surtout de maintenir la motivation au niveau des parties prenantes. Cette décision a été prise en Conseil des ministres hier, mercredi 12 janvier 2022. La phase II va consister, outre le maintien des crédits actuellement consentis, en la mise en place d’une nouvelle formule pour la prise en compte des demandes de la tranche de 50.001 à 100.000 FCfa ; ainsi que le financement des porteurs de projets parmi les artisans cibles du projet Arch (ayant un besoin de financement compris entre 100.000 et 2.000.000 de FCfa).  La phase II est conçue de sorte à ne laisser personne sur le carreau car, en dehors des deux tranches de prêt (0 à 50.000 FCfa et 50.001 à 100.000 FCfa). Il  s’agit pour cette phase II, au titre de l’année 2022, d’un volume de décaissement de 15 milliards de FCfa pour le Microcrédit Alafia.

5 milliards pour les artisans

S’agissant des artisans, le volume de décaissement prévu pour 2022 est de 5 milliards de FCfa. Il servira à prendre en charge ceux formés sur le dispositif Arch. Les prêts doivent être remboursés dans un délai de 18 mois au plus, à un taux d’intérêt de 9%. Quant aux artisans non pris en compte sur le volet formation de Arch, ils pourront bénéficier des produits classiques des systèmes financiers décentralisés avec le soutien du Fonds national de la microfinance. Au regard de tout ceci, l’on peut le dire sans se tromper que c’est un gros coup de pouce que le gouvernement donne au programme. Il aura pour effet de permettre aux bénéficiaires de développer davantage leurs activités de même et de créer un impact économique plus marquant avec les bénéficiaires du volet formation de l’Arch. L’on peut donc se réjouir de ce que tout est mis au point pour combler les attentes des femmes béninoises qui rêvent de relancer leurs activités génératrices de revenus grâce à ce programme. C’est la  preuve que sur ce programme, le président Talon tient parole et que le Social méthodique, structuré à grand impact est au cœur de ses actions.

Léonce Adjévi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite