28 C
Cotonou
samedi, 24 octobre, 2020
LE MATINAL
Actualités

Lutte contre le Coronavirus à Cotonou : Landry Botokou appuie des familles vulnérables

25 femmes résidant dans le quartier Aïbatin de Cotonou et dont les activités génératrices de revenus ont été impactées par la crise du coronavirus ont bénéficié du soutien du projet « Stopcovid19 Africa-Benin. C’était mardi  02 juin 2020. Mis en œuvre par Sandra Idossou, présidente de l’Association Engagement et Action sociale, ce projet a permis aux bénéficiaires de recevoir des vivres, notamment du gari, du haricot, de la farine de maïs, de l’huile d’arachides etc. A travers une interview, l’un des initiateurs dudit projet, Landry Botokou, un béninois résident en Suède a expliqué la quintessence de l’initiative.

 

Le Matinal : Vous aviez contribué à mobiliser des fonds pour venir en aide à des femmes béninoises dont les activités sont impactées négativement à cause de la pandémie du coronavirus. Qu’es ce qui justifie une telle initiative ?

Notre activité est une réponse solidaire à la pandémie de la Covid19 qui sévit dans le monde. Face à cette situation, nous avons deux possibilités. La Première est de rester assis chez nous, les yeux rivés sur notre téléphone à regarder de manière impuissante et passive les statistiques liées au décès et aux contaminations. L’autre possibilité est de nous engager et de poser des actions en vue de contribuer à la maîtrise de la propagation de la maladie et leurs corollaires que sont : crise économique, crise alimentaire, violence conjugale etc.Ne pouvant rester insensibles à cette situation, nous avons décidé d’agir pour apporter notre appui aux populations vulnérables du Bénin. C’est dans ce contexte qu’est né le projet « Stopcovd19 Africa-Bénin » que nous avons initié avec deux autres personnes. Julie Tran, une politicienne suédoise et Chantal Aniwanou, une américaine d’origine béninoise et qui est consultante internationale en management. Nous avons initié le projet « Stopcovid19 Africa-Bénin » qui vise à collecter des fonds via la plateforme « Gofund Me » et grâce à la générosité des donateurs de la Suède, la Belgique, la France et j’en passe.Cette activité consacre le début de sa mise en œuvre.

LIRE ASSI :  Flambée de décès en rapport au Coronavirus : Le gouvernement invite à plus de vigilance

 

 Pourquoi avoir privilégié des dons en vivres et non des équipements tels les masques, gels hydro alcooliques permettant de se préserver du coronavirus ?

Comme vous le savez, le Bénin est un pays à économie fortement informelle et de surcroit non salariale. C’est au quotidien que les parents sortent chaque jour afin de trouver dans l’interaction d’ordre social et économique avec autrui ce qu’ils mangeront le lendemain ou peut-être le soir même. Dans un contexte si précaire, le virus de la faim peut être plus dangereux que celui du CORONA. Voilà pourquoi la priorité a été donnée aux produits vivriers. Néanmoins si les objectifs de notre collecte de fonds sont atteints, on procédera aussi à la distribution de masques et gels hydro alcooliques.

 

Près d’une trentaine de femmes du quartier Aïbatin de Cotonou ont bénéficié des vivres. Quelles suites comptez-vous donner à ce projet ?

Déjà il est important de rappeler qu’au moment où les femmes d’Aïbatin bénéficiaient de notre activité mise en œuvre grâce à l’Organisation « Sachet Héloue » de madame Sandra Idossou que nous saluons au passage, de nombreuses femmes à Bohicon ont bénéficié de kits alimentaires. Au total, au total, cette première phase a permis d’apporter une aide conséquente à près de 50 familles démunies au Bénin en impactant environ 500 personnes.

LIRE ASSI :  Budget et finances publiques : Le Bénin passe en mode budget programme intégral le 1er janvier 2021

 

Un mot pour conclure cet entretien

Pour finir, j’aimerais d’abord remercier toutes les personnes qui ont permis de rendre ce projet possible. D’abord les deux autres co-initiatrices du projet, mais surtout toutes les personnes qui ont fait des dons et plus précisément la communauté vietnamienne en Suède qui a fait montre d’une grande solidarité. Je n’oublie pas l’association « Sachet heloue » notamment sa présidente qui est engagée depuis les premières heures de la pandémie aux côtés des familles démunies du Bénin.

De manière plus générale, avec la volonté des chefs d’États africains, cette pandémie a dévoilé une Afrique résiliente, innovante et qui n’a pas beaucoup à envier à l’occident, du moins en matière de réponses aussi bien préventive que clinique pour stop le Coronavirus. On espère que les différents dispositifs seront pérennisés voire institutionnalisés et permettront aux pays africains de consacrer une partie de leur budget à la recherche scientifique dont la crise actuelle nous a révélé les enjeux économiques, politiques et culturels. Pour définitivement finir, je vous remercie pour cette interview.

LIRE ASSI :  Conseil des ministres : Les infrastructures de débarquement de produits halieutiques cédées par l’État

Propos recueillis par Marcus Koudjènoumè

Inscrivez-vous à notre liste

Abonnez-vous à notre liste de diffusion pour obtenir des trucs et des mises à jour intéressantes dans votre boîte e-mail.

Merci de votre inscription.

Quelque chose n’allait pas.

Laisser un commentaire sur facebook

Chargement....

Nous utilisons les cookies afin de fournir les services et fonctionnalités proposés sur notre site et afin d’améliorer l’expérience de nos utilisateurs. Les cookies sont des données qui sont téléchargés ou stockés sur votre ordinateur ou sur tout autre appareil. En cliquant sur ”J’accepte”, vous acceptez l’utilisation des cookies. Vous pourrez toujours les désactiver ultérieurement. Si vous supprimez ou désactivez nos cookies, vous pourriez rencontrer des interruptions ou des problèmes d’accès au site." "En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales" "Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique." Accepter Lire la suite

Politique de confidentialité & Politique de Cookies
Comment puis-je vous aider
Bienvenue sur le site du Groupe de Presse le Matinal
Aller à la barre d’outils