LE MATINAL
Le Matinal est l’un des premiers quotidiens privés nés quelques années après la conférence nationale. Le matinal existe depuis 1997 et est aujourd’hui tiré à plus de 5000 exemplaires, LE MATINAL est aujourd’hui le quotidien plus influent au Bénin.

Lutte contre la prise de stupéfiants au Bénin : Les consommateurs de la chicha dans le viseur des députés

0

Le ministre de l’Intérieur et de la sécurité publique, Alassane Séïdou, était le jeudi 23 juin 2022 devant la représentation nationale pour répondre aux trois préoccupations relatives à la consommation de la  chicha au Bénin posées par le député Nazaire Sado. Selon l’élu parlementaire, le gouvernement a reconnu les méfaits de la consommation de la chicha, mais il n’y a pas une législation spécifique en la matière et l’amende proposée pour décourager les consommateurs est insuffisante. C’est pourquoi, il a suggéré la prise d’un arrêté interministériel pour éradiquer ce fléau.

Les élus du peuple sont foncièrement contre la consommation de la chicha au Bénin. Ils ne sont pas allés par quatre chemins pour le faire savoir au gouvernement. Pour l’ensemble des députés, c’est un produit très dangereux et nuisible à la santé. Raison pour laquelle, ils ont invité l’Exécutif à prendre des mesures drastiques pour mettre fin à ce fléau qui tue petitement la jeunesse béninoise. Comment éradiquer ce fléau? Y a-t-il une autorisation officielle pour les bars et snack dans lesquels, on observe cette pratique ou encore existent-t-ils des statistiques au Ministère de la santé par rapport aux infections liées à la consommation de la chicha? C’est à ces questions que le ministre de l’Intérieur et de la sécurité publique, Alassane Séïdou, s’est attelé à répondre pour éclairer les députés. La députée Mariam Baba Moussa a suggéré de corser les mesures et de revoir les textes législatifs et règlementaires. Elle n’a pas manqué de souligner qu’il faut soutenir les Communes, les Ong qui font la lutte contre la chicha et créer au besoin une semaine de lutte contre ce phénomène. Sa collègue Chantal Ahyi a, quant à elle, plaidé pour l’encadrement de la consommation de la chicha et en appelle à la vigilance des parents tout en mettant un point d’honneur sur  la sensibilisation. Le ministre Alassane Seidou a rassuré les députés de la détermination du gouvernement à mettre fin à cette pratique. Les promoteurs de bars et de snack ont intérêt à protéger les vies humaines. Les mesures seront corsées et des instructions fermes seront données à toutes les unités de Police sur toute l’étendue du territoire pour traquer tous ceux qui seront pris dans la nasse.

Martial Agoli-Agbo (Br Ouémé-Plateau)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite

buy windows 11 pro test ediyorum