LE MATINAL
Le Matinal est l’un des premiers quotidiens privés nés quelques années après la conférence nationale. Le matinal existe depuis 1997 et est aujourd’hui tiré à plus de 5000 exemplaires, LE MATINAL est aujourd’hui le quotidien plus influent au Bénin.

Législatives de 2023 : Le Gsr annonce les couleurs

0

Grande solidité républicaine (Gsr) la main dans la main était, le jeudi 30 juin 2022, en Conseil national, le premier du parti à Bohicon. A l’issue des travaux, le conseil a autorisé le Bureau exécutif national à conduire la liste de candidatures du parti aux prochaines Législatives.

C’est désormais sans équivoque. Le parti Grande solidité républicaine (Gsr la main dans la main) participera aux élections législatives de 2023. Ainsi en a décidé le Conseil national (Cn) du parti lors de sa première session. Dans une déclaration lue par  Corneil  Agossou, vice-président du Cn, le conseil a « instruit le bureau national du Gsr à préparer avec détermination la liste de candidatures du Parti aux Législatives 2023.»  Il a également l’obligation de faire le compte rendu de  l’évolution de la situation politique nationale jusqu’au  30 septembre prochain au plus tard.  Avant d’aboutir à cette conclusion, les militants du parti ont passé au crible la situation sociopolitique du Bénin à travers deux communications  animées par le président du parti, Antoine Guédou Vissétogbé. La première a évoqué la problématique du positionnement de la gent féminine et des jeunes sur les listes de candidatures aux Législatives face au code électoral 2019-43 du 15 novembre 2019 et la seconde a trait à « Le Gsr- la main dans la main face aux législatives 2023 : que faire ? » A l’issue de son exposé, le conseil a dénoncé le climat vicié caractérisé par des poursuites et des exclusions instaurées depuis 2019. Pour le conseil, malgré les multiples appels et plaidoyers, le président de la République n’a guère fléchi.   Le conseil a également fait observer que « la caution aux élections législatives n’accompagne pas  la gent féminine et les jeunes.» En dépit de ces embûches dressées sur le terrain de la compétition, le Gsr la main dans la main n’entend pas abdiquer. Il se prépare à aller en compétition aux côtés des autres forces politiques en 2023. Ce fut aussi l’occasion pour les membres du parti d’adopter le rapport d’activités du président du Bureau exécutif national du Gsr et de procéder à l’installation des membres des organes techniques du parti. Pour Aissath Salifou Kassimou, épouse  Bangana, présidente du Conseil national du parti, les objectifs fixés sont atteints puisque chacun  a donné le meilleur de lui-même dans un engagement décisif  et un esprit de concession pour faire triompher la cause du Gsr.  En guise de conclusion des travaux, Antoine Guédou Vissétogbé a demandé aux militants de travailler sans relâche pour mériter leur place et surtout de ne pas céder aux intimidations ni aux chantages des marchands d’illusion.

Zéphirin Toasségnitché (Br Zou-Collines)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite

buy windows 11 pro test ediyorum