LE MATINAL
Actualités

Le duo Talon-Talata dévoile son ambitieux programme pour le quinquennat 2021-2026

Salle rouge du Palais des congrès. C’est le cadre choisi par le duo Talon-Talata pour lancer ce vendredi 26 mars 2021, son programme pour le quinquennat 2021-2026. Face à plus de 1000 jeunes béninois de divers horizons, Patrice Talon avec à ses côtés sa colistière et la Première dame, a exposé, sous les cris et applaudissements du public, les grandes lignes de ses ambitions pour les cinq prochaines années. De l’éducation à l’artisanat en passant par l’entrepreneuriat, le sport, l’emploi des jeunes et des femmes, la fourniture d’eau potable, rien n’a été occulté par le porte-étendard de la mouvance présidentielle à l’élection présidentielle du 11 avril prochain. D’entrée, c’est le représentant des étudiants de l’Ecole nationale d’administration et de magistrature (Enam), Marzouk Karimou, qui a pris la parole pour apprécier le bilan du quinquennat finissant et poser l’épineux problème de l’emploi des jeunes. « Qu’est-ce que nous avons à gagner si nous vous accordons un second mandat ? », a-t-il demandé au président Talon. En réponse, le chef de l’Etat a remercié les uns et les autres d’avoir effectué aussi massivement le déplacement. « J’ai eu la chair de poule en écoutant le jeune Marzouk. Maintenant, j’ai la rage et j’irai chercher un second mandat pour vous satisfaire. Commencer par reconstruire un pays. Partir du néant pour satisfaire tout le monde, il faut avoir de l’audace. Par où commencer ? L’immensité de la charge aurait pu émousser nos ardeurs », a déclaré le président Talon. Selon l’actuel locataire du Palais de la Marina, il a fallu d’abord chercher les causes sociologiques du retard du Bénin car, a-t-il avoué, « la responsabilité de notre sous-développement est collective ». « Dans l’espace Uemoa, les impayés des Béninois sont énormes. Les Béninois, les entreprises ne paient pas leurs dettes dans le système bancaire. Les Togolais, les Burkinabé paient leurs dettes plus que nous », a-t-il ajouté. A l’en croire, quand un peuple, une Nation en arrive-là, il est difficile de se développer. Heureusement que nous n’avons pas eu le pétrole. Car, dans ce contexte où personne ne respecte le bien public, et tout le monde se sert, nous nous serions entretués », a confié le candidat. « J’ai été souvent mal compris. Mais je prie pour que le bon Dieu me donne la foi et le bon sens », a déclaré Patrice Talon. Pour finir, il a exhorté les étudiants à faire confiance au duo. « Vous nous avez vu à l’œuvre. Faites-nous confiance. Si nous n’avons pas donné directement satisfaction à la question de l’emploi, nous avons donné la preuve en créant autant de stades. Nous allons encore faire autant pendant le mandat qui vient. Allez dans les amphithéâtres, les résidences universitaires pour leur dire ça y est. L’heure a sonné », a conclu le président Patrice Talon. Notons que vendredi est le premier jour de campagne pour l’élection présidentielle du 11 avril. Trois duos de candidats à savoir Corentin Kohoué-Irené Agossa, Alassane Soumanou-Paul Hounkpè et Patrice Talon-Mariam Chabi Talata disposent de 15 jours pour rallier leurs concitoyens à leur cause.  

Inscrivez-vous à notre liste

Abonnez-vous à notre liste de diffusion pour obtenir des trucs et des mises à jour intéressantes dans votre boîte e-mail.

LIRE ASSI :  Présidentielle du 11 avril 2021: Le parti Fcbe montre la voie à l’opposition

Merci de votre inscription.

Quelque chose n’allait pas.

Laisser un commentaire sur facebook

Related posts

Lutte contre les inondations à Cotonou : Le maire Luc Atrokpo exhorte les administrés à un peu plus de patience

LA REDACTION

Deuil dans le football : Diego Maradona est mort à 60 ans

LA REDACTION

Fête de la musique 2020 : Une nouvelle touche pour éviter la propagation du Covid-19

LA REDACTION

Leave a Comment

Comment puis-je vous aider
Bienvenue sur le site du Groupe de Presse le Matinal
Aller à la barre d’outils