LE MATINAL
Le Matinal est l’un des premiers quotidiens privés nés quelques années après la conférence nationale. Le matinal existe depuis 1997 et est aujourd’hui tiré à plus de 5000 exemplaires, LE MATINAL est aujourd’hui le quotidien plus influent au Bénin.

Lancement de la nouvelle campagne agricole : Le gouvernement se donne un nouveau défi

0

La campagne agricole pour le compte de l’année 2020-2021 a été lancé ce vendredi 24 avril 2020 dans la commune d’Abomey-Calavi. C’est le ministre de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche (Maep), Gaston Dossouhoui, qui a procédé audit lancement en présence des représentants des acteurs de l’ensemble des filières agricoles.

« Accès des produits agricoles au marché : Défis et stratégies ». Ainsi se présente le thème de cette nouvelle campagne malgré la crise sanitaire imposée par la pandémie du coronavirus. « La campagne 2019-2020 a été caractérisée par une pluviométrie acceptable, une pression parasitaire relativement maîtrisée aussi bien sur les cultures que sur les animaux d’élevage grâce à la conjugaison des interventions de l’Etat et des efforts des producteurs. Ces conditions favorables ont permis de réaliser des niveaux de production satisfaisants par sous-secteur », a déclaré Gaston Dossouhoui avant de mettre l’accent sur l’amélioration continue de la productivité et le bon positionnement des produits sur les marchés nationaux, régionaux et internationaux. « Il nous faudra travailler davantage pour la compétitivité de nos produits agricoles, aussi bien dans les exploitations de type familial que dans les entreprises agroalimentaires », a-t-il précisé. Les différents acteurs des filières agricoles ont été rassurés quant aux démarches menées par le gouvernement à travers les structures habilitées du Maep pour faciliter l’accès des produits agricoles aux marchés. La crise sanitaire causée par le covid-19 n’a pas été occultée par le ministre qui craint que les perspectives qui s’annoncent reluisantes pour la campagne agricole 2020/2021 ne soient hypothéquées. « Cette crise qui sévit actuellement de par le monde, engendre déjà des conséquences sociales inédites qui laissent présager des effets néfastes sur les productions agricoles et la sécurité alimentaire, en particulier sur les petits producteurs, les jeunes et les femmes », a mentionné Gaston Dossouhoui. A en croire ses propos, les réflexions sont actuellement en cours afin de réduire les effets négatifs du covid-19 sur le bon déroulement de la campagne agricole, notamment, l’acquisition et la mise en place des intrants et la mobilisation des forces productives.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite