LE MATINAL
Le Matinal est l’un des premiers quotidiens privés nés quelques années après la conférence nationale. Le matinal existe depuis 1997 et est aujourd’hui tiré à plus de 5000 exemplaires, LE MATINAL est aujourd’hui le quotidien plus influent au Bénin.

Julio Tométy sur le message sur l’état de la Nation : « Nous avons vu un Patrice Talon sûr de la qualité de sa gouvernance »

0

« Dans la forme, le Chef de l’Etat, en délivrant un message devant la Représentation nationale, satisfait à une exigence constitutionnelle qui découle de l’article 72 de la Constitution laquelle dispose que « Le Président de la République adresse une fois par an un message à l’Assemblée Nationale sur l’état de la nation ». Mais c’est le Chef de l’Etat qui choisit le contenu à lui donner. C’est pourquoi, bien que ce ne soit pas le message de vœux de fin d’année ni l’adresse à la nation du 31 juillet à l’occasion de la célébration de la souveraineté nationale, ça peut leur être assimilé. Sur le contenu du message, le Chef de l’Etat comme à son habitude s’est voulu suscinte en choisissant à sa guise d’aborder les sujets de l’actualité qui lui paraissent importants. C’est dire qu’il y a biens de sujet sur lesquels les béninois auraient voulu l’entendre mais qu’il a esquivé comme l’atmosphère politique ou politico-juridique par exemple… Nous avons vu un Patrice Talon sûr de la qualité de sa gouvernance au point d’affirmer que le pays se porte de mieux en mieux. Les béninois a entendre le PR, sont en phase avec l’état d’esprit qui conditionne l’action gouvernementale… Le Chef de l’Etat a mis l’accent sur les deux défis majeurs de l’heure : Sécuritaire et Sanitaire. Sur le plan sécuritaire, le gouvernement ne semble pas être surpris par les incursions djihadistes au large de nos frontières avec le Burkina Faso et avait même déjà pris les dispositions pour renforcer ses positions en moyens, logistiques, humains et technologiques. Les béninois peuvent se sentir en sécurité des sérieuses options prises. La pandémie du Covid-19, comme second défis n’a pas échappé au 1er des béninois. A l’en croire, c’est la pandémie a accentué la cherté de la vie de le monde et particulièrement en Afrique subsaharienne. Notre salut résiderait dans la prise de conscience individuelle et collective en fédérant aux exigences et mesures prescrites par les milieux scientifiques qui font un travail inlassable. Il faudra se départir des différentes thèses complotistes et continuer le respect des gestes barrières et se prêter à la vaccination. De bonnes perspectives donc malgré les soubresauts sur les deux défis, rassure le Chef de l’Etat. Patrice Talon n’a pas manqué, à l’entame de son discours de répondre aussi bien à ses soutiens (qui lui murmurent l’évidence d’un mandat supplémentaire) ainsi qu’à ceux qui lui prêteraient des intentions d’un autre (3è) mandat. Et bien Patrice Talon est à son second et dernier mandat présidentiel. Cette précision était utile en ce sens que la fébrilité de la constitution ne peut résister à aucune initiative de révision relativement à l’architecture institutionnelle actuelle. Il est donc à espérer que le reformateur reste dans cette constance qui rassure pour les quatre prochaines années. »

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite

buy windows 11 pro test ediyorum