LE MATINAL
Le Matinal est l’un des premiers quotidiens privés nés quelques années après la conférence nationale. Le matinal existe depuis 1997 et est aujourd’hui tiré à plus de 5000 exemplaires, LE MATINAL est aujourd’hui le quotidien plus influent au Bénin.

Intronisation au palais Aligbonon à Houe : Dah Aligbonon Dèhouèdjo succède à feu Kpotchihla

0 11

Le trône de la collectivité Aligbonon, vacant depuis trois ans suite au décès du Vénérable Dah Aligbononnon Akpotchihla, a été pourvu. Les cérémonies y afférentes ont pris fin  le mardi 21 décembre 2021 devant le grand temple des divinités de la famille. Le Vénérable Dah Aligbonon Dèhouèdjo, le 7ème occupant du trône, a été couronné par sa Majesté Dada  Dako au palais du roi Dako-Donou dont dépend la collectivité qui est à l’honneur.

Désigné par son feu père, Dah Aligbononnon Akpotchihla, Dah  Dèhouèdjo a reçu l’onction de ses ancêtres pour poursuivre la continuité du trône qui l’a vu naître. Les rituels du couronnement se sont déroulés devant un parterre de personnalités traditionnelles du clan ou invitées. Les signes  issues de la consultation de l’oracle sont favorables et augurent  un bon lendemain pour le règne du nouvel  intronisé. Suite à son sacre, il a procédé aux différents rituels et libations en l’honneur des divinités protectrices de la collectivité. Selon lui, il est investi d’une mission de paix, d’entente et d’harmonie au sein des familles de la collectivité Aligbonon. «Ma mission est celle de la paix et de la promotion de la  culture. C’est également poursuivre les chantiers  de mon feu père et mobiliser tous les filles et fils de la collectivité autour du trône », a-t-il laissé entendre. Par rapport au moyen dont il dispose pour accomplir cette mission, le Vénérable Dah Aligbonon Dèhouèdjo compte sur le soutien de son feu père. « Je ne pourrai pas affirmer ma capacité financière, spirituelle ou physique à pouvoir continuer l’œuvre de mon père. Mais celui qui m’a légué le trône  saura comment me soutenir depuis l’au-delà pour me donner les moyens nécessaires de faire ce qu’il faut», a-t-il précisé. A l’issue de sa consécration, il s’est baptisé Dah Dèhouèdjo. Un nom plein de sens pour rendre témoignage à son prédécesseur.  « Dèhouèdjo comme nom de règne parce que du vivant de mon feu père, il m’avait dit certaines choses que  je n’avais pas cru. Je disais peut-être, mon papa sous l’effet de la colère me racontait des inutiles. Mais quand il a quitté, j’ai remarqué que tout ce qu’il m’avait dit  en aparté, en public ou en famille s’est réalisé exactement tel qu’il me le disait. C’est pourquoi j’ai dit Dèhouèdjo. C’est-à-dire mon papa avait raison », a-t-il expliqué.  Faisant l’historique de ce trône, Baba Aligbonon Agbakotan a raconté qu’il est le trône de Agassou descendant de Nayé Aligbonon. Plus tard, Agassou est devenu Toxouiyo, divinité tutélaire de Danxomè. Autrement dit, celui qui occupe ce trône devient ainsi  la deuxième personnalités au sein du panthéon  vodoun dans le royaume de Danxomè. Le rôle de nouveau intronisé est alors d’organiser le monde vodoun. A ce titre, «nous les descendants de cette collectivité  devons nous mobiliser autour du nouveau Dah Aligbonon Dèhouèdjo pour l’accompagner », a-t-il conclu.

Z.T (Br Zou-Collines)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite