LE MATINAL
Le Matinal est l’un des premiers quotidiens privés nés quelques années après la conférence nationale. Le matinal existe depuis 1997 et est aujourd’hui tiré à plus de 5000 exemplaires, LE MATINAL est aujourd’hui le quotidien plus influent au Bénin.

Inf : Première réaction officielle de Claudine Prudencio après le vote des lois sur la femme

0 140

La présidente de l’institut national de la femme, Claudine Prudencio salue à sa juste valeur l’adoption des trois projets de loi dans le cadre de la protection de la jeune fille et de la femme au Bénin. Elle l’a fait savoir à travers un post sur sa page facebook. Elle remercie les députés et rassure que l’interruption volontaire des grossesses est encadrée par la necessité absolue d’une prescription médicale. Lire ci-dessous l’intégralité de sa déclaration.

Chers compatriotes,

Le 20 octobre 2021, l’Assemblée nationale a adopté trois projets de loi majeurs dans le cadre de la protection de la jeune fille et de la femme au Bénin.
Ce train de lois, une fois promulgué par le Président de la République, constituera l’un des socles principaux du travail de l’Institut national de la Femme (INF).
Je voudrais ici saluer le travail accompli par les honorables députés qui ont donné leur accord en vue de la concrétisation de la vision du Chef de l’Etat sur ce sujet.
La jeune fille béninoise pourra désormais, s’affranchir des obstacles dressés sur la route de son épanouissement scolaire, académique ou encore professionnel par le harcèlement sexuel, les mutilations génitales, les agressions sexuelles, le mariage forcé ou précoce, les avortements clandestins et dans des conditions insalubres, etc. La femme béninoise, ainsi mieux valorisée, mieux protégée, pourra, enfin, prendre toute sa place dans le processus de développement de notre pays.
Quant à la polémique au sujet des nouvelles conditions de recours à l’interruption volontaire de grossesse (IVG), je tiens à rappeler que celle-ci reste rigoureusement encadrée, notamment par la nécessité absolue d’une prescription médicale et la réunion concomitante de plusieurs conditions qui lui font conserver son caractère exceptionnel. Il ne sera pas question que l’IVG se banalise au Bénin, la loi n’en a jamais disposé ainsi.

L’Institut National de la Femme remercie encore le Chef de l’Etat, la Représentation nationale et tous les citoyens et est plus que jamais prêt à remplir son rôle de moteur de l’émancipation responsable de la femme béninoise.

Je vous remercie.

Claudine Afiavi PRUDENCIO
Présidente de l’Institut National de la Femme

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite