LE MATINAL
Le Matinal est l’un des premiers quotidiens privés nés quelques années après la conférence nationale. Le matinal existe depuis 1997 et est aujourd’hui tiré à plus de 5000 exemplaires, LE MATINAL est aujourd’hui le quotidien plus influent au Bénin.

Incendie au groupe de presse « Le Matinal » : « Océan Fm » consumée

0

(Plusieurs dégâts matériels enregistrés)

Océan Fm, la radio des défis n’émet plus depuis la soirée du mardi 16 novembre 2021. Les installations et équipements de cette station de radio privée, située au quartier Dandji à Akpakpa, ont été complètement consumés dans un incendie qui s’est déclenché aux environs de 16 heures. Le bilan fait état de plusieurs dégâts matériels estimés à des dizaines de millions de francs Cfa.

Mardi noir pour les responsables et employés de la radio des défis, « Océan Fm ».  Un incendie dont on ignore encore l’origine a consumé, dans l’après- midi d’hier mardi 16 novembre 2021 la radio située au 1er étage du bâtiment abritant le groupe de presse « Le Matinal ».  Selon les témoins de l’incendie, tout a démarré vers 16heures, juste après la pluie qui s’est abattue dans l’après-midi sur Cotonou et environs. Le déclic serait parti d’une fumée, qui est sortie du bas de la porte de la salle de production des animateurs de cette radio. Quelques minutes plus tard, la fumée a embrasé le couloir avant que le feu ne se répande dans les autres installations de la radio : rédaction, studio, régie etc… « Nous étions tous au niveau du balcon de la radio en train de prendre de l’air quand on a constaté  qu’il y avait de la fumée qui sortait par le bas de la porte de l’une des productions de la maison. On a accouru. On a ouvert c’est là qu’on a constaté que le feu prenait dans un coin de la salle. On s’est ensuite rué vers la salle où il y a l’extincteur au bout du couloir. D’autres sont descendus pour aller chercher de l’eau. Moi-même, je les ai suivis, mais je me suis rappelé qu’il y avait de l’eau dans mon bureau. Le temps de revenir dans mon bureau, le feu est sorti parce que, la salle de production est essentiellement faite en tissu et en chiffon. Le feu est donc sorti et a consumé la porte qui était en cuir. Cet état de chose ne  m’a plus permis de rester là pour ouvrir ma porte. J’ai laissé la porte, je suis parti et puis les autres sont revenus avec des extincteurs. On a commencé par y mettre l’extincteur mais l’intensité du feu était de telle sorte qu’on ne pouvait pas rester longtemps. Donc, on est tous sorti. D’autres ont apporté de l’eau avec de l’Omo, mais l’intensité nous empêchait d’y aller », a expliqué le directeur de la radio, Léonide Glégan. Dans ses propos, il a fait savoir que l’une des collègues de la radio se reposait dans l’un des bureaux et a été sauvée de justesse des flammes par un de ses collègues. « Il y a une de nos collègues qui se reposait dans l’une des salles. Elle a commencé par crier une fois envahie par les flammes. N’eût été l’intervention d’un des nôtres qui a vraiment joué au Superman, je crois qu’on aurait assisté au pire. Il a pu la sortir. Elle est allée à l’hôpital pour les soins. C’est après cela que les sapeurs-pompiers sont venus. C’est vrai qu’ils ont un peu tardé, mais leur arrivée, nous a permis d’éteindre le feu », a-t-il expliqué.

D’importants dégâts enregistrés

L’incendie qui a consumé Océan Fm, hier mardi 16 novembre 2021, a occasionné d’importants dégâts matériels. Les équipements de la production, de la régie et du studio sont partis dans les flammes. A en croire Léonide Glégan, les pertes sont énormes et sont estimées à près de trente millions de francs Cfa. « On a perdu la production, la régie, le studio avec tout ce que cela comporte : la table de mixage, les micros, les ordinateurs, tout est partie. Actuellement, la radio est en off. On a tout coupé. On ne peut même pas travailler. Le temps de faire les points d’ici là, c’est près d’une trentaine de million qui sont partis en fumée », a-t-il ajouté. Il est à rappeler que le feu a été maîtrisé aux environs de 18h selon nos informations. Il n’y a pas eu de perte en vies humaines. Mais les dégâts matériels sont importants.  Dans le rang des journalistes et animateurs de cette radio, c’est la consternation en cette veille des fêtes de fin d’année où la radio joue un important rôle dans la sensibilisation des auditeurs sur les comportements à avoir pour entrer dans la nouvelles année. La radio Océan dont les locaux sont dans le même bâtiment que le quotidien « Le Matinal » est l’un des organes du groupe de presse « Le Matinal ».  Il convient de préciser que les autres compartiments du groupe n’ont pas subi la furie des flammes.

Léonce Adjévi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite