LE MATINAL
Le Matinal est l’un des premiers quotidiens privés nés quelques années après la conférence nationale. Le matinal existe depuis 1997 et est aujourd’hui tiré à plus de 5000 exemplaires, LE MATINAL est aujourd’hui le quotidien plus influent au Bénin.

Hausse du budget de l’Etat, gestion 2021 : Le gouvernement obtient le quitus des députés

0 8

(La loi de finances rectificative adoptée à l’unanimité)
Le gouvernement obtient le quitus de la représentation nationale pour la hausse du Budget général de l’Etat exercice 2021. Mardi 19 octobre 2021 au Palais des gouverneurs à Porto-Novo, les députés ont adopté à l’unanimité le projet de loi de finances rectificative, exercice 2021.
21,73%, c’est le pourcentage de hausse du Budget général de l’Etat, exercice 2021 remanié. Les députés ont examiné et adopté à l’unanimité la loi n°2021-10 portant loi de finances rectificative 2021. Selon le rapport final exposé par le président de la commission des finances et des échanges, Gérard Gbénonchi et son premier rapporteur, le député Patrice Nobimè, le budget remanié prend en compte les ressources et les charges pour la gestion 2021. Les recettes et les dépenses du budget de l’Etat, couplées avec les ressources et les charges de trésorerie se chiffrent à 2985 milliards 046 millions de FCfa contre 2452 milliards 192 millions de FCfa initialement prévus. Elles connaissent une nette augmentation de 532 milliards 854 millions de FCfa représentant ainsi une progression de 21,73%. De façon spécifique, les ressources du budget de l’Etat remanié s’élèvent à 1420 milliards 128 millions de FCfa contre 1.349 milliards 914 millions FCfa. Selon le président de la commission des finances, le député Gérard Gbénonchi, cette hausse est essentiellement due à l’amélioration de la capacité de recouvrement des produits de recettes intérieures par les régies financières. Aussi, a-t-il précisé, que s’agissant des crédits ouverts au titre des opérations budgétaires, ils sont de 2.056 milliards 198 millions de FCfa contre 1.780 milliards 229 millions de FCfa initialement prévus. Cet accroissement est porté par les dépenses d’investissement autant que par l’augmentation des crédits de transfert destinés au renforcement du volet social de l’action du gouvernement. La nécessité de remanier le budget de l’Etat gestion 2021 émane notamment des grandes mutations relatives à la transition politique qui a été marquée au mois d’avril 2021 par l’élection du président Patrice Talon pour un nouveau quinquennat politique et la formation en mai 2021 d’une nouvelle équipe gouvernementale mais également au redimensionnement de l’action publique en faveur du Programme national d’alimentation intégré dans le cadre du projet cantines scolaires pour répondre aux exigences des Objectifs du développement durable (Odd). La hausse du Bge 2021 est également due à la mobilisation de crédits nécessaires pour adresser les défis liés à la résurgence de la crise due à la pandémie du Covid-19, de moyens nécessaires à l’accélération et à l’achèvement des travaux sur divers chantiers ouverts au titre du Programme d’actions du gouvernement (Pag 2016-2021). A noter que les travaux ont été présidés par le président de l’Assemblée nationale, Louis Vlavonou. Ils ont connu la présence des ministres Romuald Wadagni de l’Economie et des finances, de la Justice, Séverin Quenum, et de celui de la Décentralisation, Raphaël Akotègnon.

Martial Agoli-Agbo (Br Ouémé-Plateau)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite