LE MATINAL
Le Matinal est l’un des premiers quotidiens privés nés quelques années après la conférence nationale. Le matinal existe depuis 1997 et est aujourd’hui tiré à plus de 5000 exemplaires, LE MATINAL est aujourd’hui le quotidien plus influent au Bénin.

Grosse saisie de faux médicaments : Les douanes béninoises classées 2ème au plan mondial

0

Les douanes béninoises sont désormais classées 2ème au plan international en termes de quantité de médicaments contrefaits interceptés et 13ème en matière de nombre d’interception, sur 99 pays. Cette belle performance a été annoncée lors de la présentation en ligne mardi 6 octobre 2020, du Rapport final d’une opération d’envergure menée 63 jours durant, par l’Organisation mondiale des douanes (Omd). Dénommée « Stop », l’opération s’est déroulée du 11 mai au 12 juillet 2020 et a permis d’arraisonner 300 millions d’unités de médicaments, 47 millions d’unités d’équipements médicaux (masques, gants, kits de test Covid-19, thermomètres, blouses) et 2,8 millions de litres de gel désinfectant contrefaits ou d’origine douteuse, avec la collaboration de 99 administrations douanières. A cette occasion, le secrétaire général de l’Omd, Dr Kunio Mikuriya, a salué « l’agilité et le savoir-faire des Douanes » qui sont les seuls organismes publics habilités à surveiller les mouvements transfrontaliers internationaux de marchandises. La participation des douanes béninoises à l’opération a été également reconnue. Pour mémoire, sous l’impulsion du président Patrice Talon, une lutte farouche contre les faux médicaments avait été déclenchée en 2017. Plusieurs tonnes de faux médicaments avaient été saisies, et une centaine de personnes arrêtées entre le marché d’Adjégounlè et les autres marchés à l’intérieur du pays, réputés intouchables. 13ème, les douanes béninoises ont sous la coupole du ministre de l’Économie et des finances, Romuald Wadagni, ainsi confirmé l’engagement du président Talon sur cette question de santé publique. Grâce à l’opération des milliers de vies ont été sauvées et les frontières désormais plus sécurisées, ce qui permettra de limiter les effets de la pandémie du Covid-19 en protégeant la population contre l’utilisation de produits et équipements médicaux potentiellement non efficaces ou même nuisibles.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite