LE MATINAL
Le Matinal est l’un des premiers quotidiens privés nés quelques années après la conférence nationale. Le matinal existe depuis 1997 et est aujourd’hui tiré à plus de 5000 exemplaires, LE MATINAL est aujourd’hui le quotidien plus influent au Bénin.

Gilles Gohy sur l’accord de mise ensemble entre l’Udbn et le Br : « C’est en droite ligne de la réforme du système partisan »

0 14

L’accord de mise ensemble signé entre l’Union démocratique pour un Bénin nouveau (Udbn) et le Bloc républicain (Br) cadre parfaitement avec la réforme du système partisan. C’est ce que pense le politologue Gilles Gohy. Il a fait valoir ses arguments dans une interview accordée au groupe de presse “Le Matinal” lundi 18 octobre 2021.   

Le Matinal : Quel est selon vous, le nouveau statut juridique de l’Udbn ? S’agit-il d’un accord circonstanciel puisque les deux partis évitent le terme fusion ? 

Gilles Gohy : Contrairement à vous, c’est plutôt le terme fusion que j’ai lu parce que c’est ce terme fusion qui a été mis en surbrillance. L’Udbn n’a plus de statut juridique. En tant que parti politique, il s’est totalement fondu voire dilué dans le Br. On parlera désormais de l’Udbn éventuellement en termes de courant idéologique à l’intérieur du Br. C’est une relation fusionnelle désormais entre le Br et l’Udbn. Comme c’est ce dernier qui est allé dans le Br, c’est le Br qui continue de prédominer. C’est le Br qui s’est renforcé des conséquences et des prérogatives de l’Udbn. Par conséquent, Claudine Prudencio n’est plus présidente que de l’Inf. Il n’y a plus de présidente de l’Udbn, puisque le parti n’existe plus. J’ai suivi de bout en bout les discours prononcés par Claudine Prudencio et le secrétaire général national Abdoulaye Bio Tchané. Il n’y a pas d’ambigüité et de confusion possible.

Si c’était une fusion, n’y aurait-il pas de changement d’attributs du Br ?

Normalement, c’est cela ! Mais avant de se coucher, il faut s’asseoir. La fusion vient d’avoir lieu. Il n’est pas dit que les modifications interviendront au niveau du logo du Br. Ce qui ne me surprendrait pas. L’un dans l’autre, qu’il y ait modification de logo ou pas, l’essentiel, c’est le contenu des clauses régissant désormais le Br. Il va y avoir des clauses rectificatrices ou additionnelles nécessairement. Ce qui fait que le Br n’est même pas obligé à mon avis de changer de dénomination et de logo. Quand vous prenez le Parti socialiste en France, le nom date de la Seconde guerre mondiale. Le Parti socialiste s’est renforcé d’autres courants idéologiques sans qu’il ne soit envisagé un seul instant de changer le nom Ps. C’est dans cette logique qu’il faut interpréter la fusion de l’Udbn qui a bien fait de fusionner avec le Br pour être politiquement plus fort sur le champ politique béninois. J’applaudis l’acte. 

Ce type d’accord est-il compatible avec l’objectif de la réforme du système du partisan ?

C’est en droite ligne de la réforme du système partisan. L’objectif de la réforme du système partisan, c’est la constitution de grands blocs politiques qui suscitent des adhésions partisanes, c’est-à-dire les courants idéologiques plus ou moins sympathiques. On fusionne tous ces courants pour que l’interprétation soit facile et que cela soit rassembleur. Le même projet est en gestation du côté d’autres partis en ce qui concerne l’Union progressiste (Up).

Que devient le récépissé obtenu par le parti au Ministère de l’intérieur ?

Quel que soit le contrat, il y a ce qu’on appelle avenant. Il est toujours possible d’apporter des avenants à un contrat sans que l’objectif premier du contrat ne soit détourné. A partir de cet instant, la fusion Udbn-Br donnera nécessairement lieu à un appendice complétant les statuts fondateurs du Br pour rentrer dans la ligne directe de la réforme du système partisan qui n’a rien à faire de micros partis, de groupuscules d’agitateurs politiciens qui amusent plus qu’ils n’intéressent. Cela va du renforcement du système partisan béninois qui va se moderniser et se positionner comme dans les grandes nations à savoir les Etats-Unis, l’Angleterre, la France…de telle sorte que le Bénin va continuer d’étonner agréablement parce qu’il aura donné l’exemple de la réussite d’une réforme du système partisan qui n’était pas évidente au départ. Il aura fallu la détermination du président Patrice Talon et de ses collaborateurs, du peuple qui a fortement adhéré à cette réforme du système partisan pour que nous en soyons là. Je suis totalement fier du parcours que nous venons d’avoir et je continue d’applaudir.

Propos recueillis par Angèle Toboula

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite