LE MATINAL
Le Matinal est l’un des premiers quotidiens privés nés quelques années après la conférence nationale. Le matinal existe depuis 1997 et est aujourd’hui tiré à plus de 5000 exemplaires, LE MATINAL est aujourd’hui le quotidien plus influent au Bénin.

Gestion des risques et catastrophes : Le plan de contingence de Natitingou actualisé

0

La plateforme communale de réduction des risques de catastrophes et d’adaptation aux changements climatiques de Natitingou procède depuis le lundi 27 juin 2022 et ce durant six jours, à l’actualisation du plan de contingence de la Commune. Ainsi, au terme de ces six jours de d’atelier, la Cité des Nato devra disposer d’un instrument actualisé pour anticiper, prévenir et à même de gérer les crises et catastrophes auxquels la Commune pourrait être confrontée, mais aussi pour  mener à bien son adaptation aux risques sécuritaire auxquels le nord du Bénin est actuellement confronté. Ce plan est principalement axé sur les aléas, tels que les inondations et sécheresses, les épidémies, la transhumance, les vents forts et surtout le terrorisme. Durant les travaux, les acteurs intervenants dans la gestion des situations d’urgences, les représentants de l’Agence nationale de protection civile (Anpc), les acteurs communaux, vont évaluer ensemble le contenu du plan de contingence pour l’année écoulée afin d’en actualiser les données aux regards des enjeux à venir pour l’année 2022. La Commune de Natitingou à l’instar des autres Communes du Bénin est assujettie à divers types de risques aussi bien naturels qu’anthropiques. Pour apporter une solution coordonnée rapide et efficace, il convient de mettre en place des cadres ou des mécanismes adéquats à tous les niveaux afin de préparer la Commune à d’éventuels risques, dira Clément Ayémona, premier adjoint au maire de Natitingou. Pour Athanase Akitijpa, représentant du Dg/Anpc, le plan de contingence va permettre de mieux gérer et de coordonner les urgences en temps réel et de s’adapter aux aléas en fonction des ressources et des stratégies. Selon Hippolyte Djiwan, chargé de bureau Unicef à Natitingou, il est opportun d’actualiser annuellement ce document en y introduisant un processus d’analyse de l’impact des crises potentielles afin d’anticiper et de résoudre à temps des problèmes qui se présentent pour les populations touchées. Les travaux de cet atelier vont se dérouler en plusieurs phases: la présentation de communications pour fixer certains nombres de concept technique et les travaux en groupe pour actualiser toutes les données du document.

Géraud Adoukonou (Br Atacora-Donga)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite

buy windows 11 pro test ediyorum