LE MATINAL
Actualités

Gbadamassi à Madougou au sujet des parrainages : « Notre pays n’est pas à vendre »

Approché pour les parrainages par la candidate du parti “Les démocrates”, le  « professeur titulaire en politique pratique » est sorti de ses gonds. Le député de la 8ème circonscription électorale, Rachidi Gbadamassi, est ulcéré contre les agissements de la candidate. Lors d’une sortie médiatique ce 18 février 2021,  et dans une déclaration publiée sur les réseaux sociaux, il reproche à la candidate, qu’au lieu de prendre acte du rejet logique et légal de sa candidature, « elle s’emploie à susciter l’insurrection populaire, afin de provoquer la violence ».  En effet, déclare-t-il, Réckyatou  Madougou et ses maîtres ont cherché en vain les parrainages. A ce propos, le député de la 8ème circonscription électorale et d’autres ont été approchés et présentés à de riches entrepreneurs dans un pays voisin, afin de céder leurs parrainages. Malheureusement, la manipulation a échoué. Rachidi Gbadamassi ne s’est pas laissé avoir ni laissé faire ». En effet, pour lui, la candidature de dame Madougou présente plusieurs handicaps et représente un danger pour le Bénin. Entre autres, elle ne s’est inscrite sur la liste électorale qu’en décembre 2020, alors qu’elle envisage d’être chef de l’Etat. Mieux, elle est très proche du président Faure Gnassingbé auprès de qui, elle assure les fonctions de conseillère spéciale. Et le député de se demander : « serait-il dans ces conditions, convenable et pertinent, qu’elle accède à la fonction présidentielle dont elle semble désormais faire le seul projet de vie, y compris au prix de manipulations et d’actes de violence ? Pour Rachidi Gbadamassi, continuer dans le contexte actuel de se taire, alors « qu’elle s’emploie avec d’autres à comploter contre notre pays, serait « un crime et un péché ». C’est pour  toutes ces raisons, qu’au niveau du Bloc républicain, rapporte Rachidi Gbadamassi, par consensus, il a été décidé d’accorder les parrainages à tout autre candidat du parti “Les démocrates”, sauf à  Madougou.

Inscrivez-vous à notre liste

Abonnez-vous à notre liste de diffusion pour obtenir des trucs et des mises à jour intéressantes dans votre boîte e-mail.

LIRE ASSI :  Coronavirus/Burkina Faso : 2 nouveaux décès et 4 ministres infectés

Merci de votre inscription.

Quelque chose n’allait pas.

Laisser un commentaire sur facebook

Related posts

Reprise des cours : Le Sociologue Hervé Gbémahoun invite les parents à la sérénité

LA REDACTION

Établissement de la Cni et du passeport : Les agents se familiarisent avec les éléments de sécurité du nouveau format d’actes de naissance et du Cip

LA REDACTION

Drame: Poignardé,un franco-béninois décède à Saint-Etienne

LA REDACTION

Leave a Comment

Comment puis-je vous aider
Bienvenue sur le site du Groupe de Presse le Matinal
Aller à la barre d’outils