LE MATINAL
Le Matinal est l’un des premiers quotidiens privés nés quelques années après la conférence nationale. Le matinal existe depuis 1997 et est aujourd’hui tiré à plus de 5000 exemplaires, LE MATINAL est aujourd’hui le quotidien plus influent au Bénin.

Fête des religions endogènes à Abomey-Calavi : Le maire Ahouandjinou s’engage à faire des cultures, un facteur de développement

0

La Commune d’Abomey-Calavi n’est pas restée en marge de la fête des religions endogènes, édition 2022. Le complexe touristique AgouaLand a servi de cadre pour la célébration au niveau communal de cette fête du 10 janvier. A l’instar du maire Angelo Ahouandjinou, de ses adjoints et des conseillers communaux, plusieurs personnalités ont marqué de leur présence active cette célébration. Il s’agit du promoteur du site le député Edmond Agoua, des députés Epiphane Honfo, Nestor Noutaï, Nathanaël Sokpoékpè et de l’ancien président Nicéphore Soglo. Il faut retenir que l’édition 2023 de la fête du Vodoun au niveau communal se tiendra dans l’arrondissement de Glo-Djigbé. Dans son allocution, l’autorité communale a reconnu la valeur des pratiques cultuelles à AbomeyCalavi. « Les pratiques cultuelles traditionnelles de notre Commune, connues sous le nom de Vodoun, font partie intégrante de notre patrimoine culturel et, de façon précise, les religions endogènes concentrent en elles seules tous les types de patrimoine possible : on y retrouve des expressions et traditions diverses, des arts de spectacle, des rituels, des pratiques sociales et des événements festifs sacrés et profanes, des connaissances liées à la nature et de nombreux savoir-faire », a-t-il fait savoir. Il est donc hors de question de tourner le dos à cette culture qui exprime l’identité des Béninois ou de jeter les valeurs ancestrales qui constituent la raison d’être du peuple béninois. « Raison pour laquelle, le Conseil communal que j’ai l’insigne honneur de diriger, s’engage à faire de nos cultures, un facteur de la promotion de l’épanouissement de l’individu au service du développement harmonieux de notre chère Commune », dira l’édile de la Cité dortoir.

A. T.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite