LE MATINAL
Le Matinal est l’un des premiers quotidiens privés nés quelques années après la conférence nationale. Le matinal existe depuis 1997 et est aujourd’hui tiré à plus de 5000 exemplaires, LE MATINAL est aujourd’hui le quotidien plus influent au Bénin.

Face aux attaques djihadistes : Talata appelle à une mobilisation générale

0

Les soldats béninois tombés en avril dernier sur une mine artisanale dans le Parc de la Pendjari ont reçu les hommages de la Nation le mercredi 25 mai 2022. Lors de la  cérémonie qui  a eu lieu dans les garnisons du Camp Guézo à Cotonou,  la Vice-présidente de la République, Mariam Chabi Talata, a poussé un véritable cri de guerre contre l’hydre terroriste.

«Il est question ici d’une guerre atypique, des adversaires inconnus sans visage, sans logique,  sans loi,  qui excellent dans la dissimulation, le camouflage, la fourberie, l’opacité, la lâcheté, les attaques dans le dos.  Nos enfants livrent la guerre à des ennemis qui évitent les combats corps à corps, face à face.  Face à des ennemis  qui fuient les combats loyaux », a  déclaré la vice-présidente de la République Mariam Chabi Talata, qui invite le peuple béninois «à une mobilisation générale». Compte tenu du caractère sournois de l’adversaire,  elle  estime que la guerre à laquelle fait face le pays n’est pas que la chose des militaires, mais celle de tous les citoyens béninois; quelle que soit leur position sur le territoire national; et que personne  ne doit se dérober à cette guerre. Pour la vice-présidente, que le Bénin le veuille ou pas, il doit admettre qu’il est en « guerre ». Pour elle, il n’y a plus de doute sur le fait que le pays est en guerre,  après 16 attaques terroristes et plus d’une dizaine de morts dans le rang des Forces de la défense et de sécurité. « Il s’agit d’une guerre asymétrique non conventionnelle que notre pays n’a pas choisi mais qu’il doit forcément livrer et gagner pour sa survie en tant qu’Etat, mais également et surtout pour sa sécurité, son progrès, son respect et sa dignité.  Devant la patrie en danger,  toutes les familles, du Sud, du Nord, l’Est et de l’Ouest sans aucune distinction d’ethnie, de statut, de conviction soit par l’effort  de guerre, tous les citoyens également nul ne doit s’y dérober», a-t-elle ajouté. Rappelons que  la première attaque meurtrière connue dans le nord du Bénin remonte à décembre 2021, où deux soldats avaient été tués dans une localité proche de la frontière avec le Burkina Faso, où sévissent des groupes djihadistes. Le gouvernement avait alors annoncé renforcer son déploiement militaire dans le nord du pays pour sécuriser ses frontières. Le Mali, le Burkina Faso et le Niger sont aux prises avec des insurrections djihadistes et les Etats voisins comme le Bénin, le Ghana, le Togo et la Côte d’Ivoire s’inquiètent de débordements sur leurs territoires. Une récente série de raids frontaliers dans ces pays situés au sud du Sahel a confirmé les craintes que des groupes djihadistes de la région cherchent à progresser vers la côte. Début mai, une attaque a été perpétrée dans le nord du Togo, au cours de laquelle huit soldats sont morts et 15 assaillants ont été tués, selon le gouvernement togolais. Il s’agit de la première attaque « terroriste » meurtrière au Togo.

WN

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite

buy windows 11 pro test ediyorum