LE MATINAL
Le Matinal est l’un des premiers quotidiens privés nés quelques années après la conférence nationale. Le matinal existe depuis 1997 et est aujourd’hui tiré à plus de 5000 exemplaires, LE MATINAL est aujourd’hui le quotidien plus influent au Bénin.

Etats-Unis : La vaccination anti-Covid désormais obligatoire aux fonctionnaires fédéraux

0

Le président américain durcit le ton pour lutter contre le variant Delta du Coronavirus dans son pays. Jeudi 9 septembre 2021, Joe Biden a dévoilé son plan pour accélérer la vaccination de la Maison Blanche. Ledit plan astreint des millions de salariés des secteurs public et privé à la vaccination. Il en a profité pour dénoncer les élus qui «travaillent activement pour saper la lutte contre le Covid-19».

Pour le secteur privé, le Ministère du travail va instaurer l’obligation de se faire vacciner ou d’effectuer un test de dépistage hebdomadaire pour les employés des entreprises de plus de 100 salariés, soit plus de 80 millions de personnes.

Le président américain a aussi signé un décret obligeant les quelque 4 millions d’employés fédéraux à se faire vacciner, sans possibilité désormais d’échapper à la seringue en se faisant tester régulièrement. Sont également concernés les salariés de sous-traitants d’agences fédérales, le personnel de maisons de retraite recevant des subventions fédérales (17 millions de personnes) et les écoles placées sous le contrôle fédéral (écoles militaires).

Les fonctionnaires fédéraux auront 75 jours pour se faire vacciner totalement, sous peine de sanctions disciplinaires, a précisé la porte-parole de la Maison blanche, Jen Psaki, lors d’une conférence de presse, soulignant qu’il y aurait des «exceptions limitées» en raison de handicap ou d’objections religieuses.

La Maison Blanche a déjà imposé la vaccination aux militaires et au personnel de maisons de retraite recevant des subventions fédérales. Les employés fédéraux avaient jusqu’ici le choix entre se faire vacciner ou se soumettre à des tests réguliers, ainsi qu’à diverses mesures restrictives.

Le président a également appelé les organisateurs de grands événements sportifs ou culturels à conditionner l’entrée du public à une preuve de vaccination ou à un test négatif.

Et il a annoncé un doublement des amendes pour les passagers qui refuseraient de porter un masque dans les avions. «Si vous violez le règlement, préparez-vous à payer», a mis en garde Joe Biden, en ajoutant : «Et au passage : montrez un peu de respect [au personnel naviguant]».

La responsabilité des politiques

Outre les mesures, il a également durci le ton et dénoncé «une minorité identifiée d’Américains» soutenue par «une minorité identifiée de responsables politiques» qui empêchent les États-Unis de «tourner la page» du Covid-19 en refusant de se faire vacciner.
«Il ne s’agit pas de liberté, ou de choix personnel, mais de vous protéger ainsi que ceux autour de vous», a précisé Joe Biden.

Juste après l’intervention du président, le district scolaire de Los Angeles, deuxième plus important des États-Unis, a décidé d’imposer à tous les élèves âgés d’au moins 12 ans de se faire vacciner contre le Covid-19 s’ils souhaitent fréquenter un établissement public. Ce vote des responsables du district concerne quelque 220 000 jeunes.

«Une période charnière» dans la lutte contre la pandémie

Le discours de Joe Biden intervient dans un contexte de regain épidémique depuis le début de l’été à cause du variant Delta, alors qu’une partie des Américains restent réticents ou opposés à se faire vacciner.

Pour rappel, 53,3 % de la population américaine est entièrement vaccinée selon les autorités sanitaires. Les États-Unis sont le pays ayant enregistré le plus de décès liés au nouveau Coronavirus au monde, avec plus de 653 000 morts.

Source: France 24

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite