LE MATINAL
Le Matinal est l’un des premiers quotidiens privés nés quelques années après la conférence nationale. Le matinal existe depuis 1997 et est aujourd’hui tiré à plus de 5000 exemplaires, LE MATINAL est aujourd’hui le quotidien plus influent au Bénin.

Etat des finances béninoises en 2021 : Une économie résiliente portée vers le développement

0 19

Lentement, mais sûrement, l’année 2021 égrène ses derniers jours. Elle n’aura pas été une année facile au plan économique pour beaucoup de pays en raison de la pandémie de Covid-19 dont les effets continuent de perturber la stabilité économique au plan mondial depuis son avènement au cours du dernier trimestre de l’année 2019. Le Bénin fait partie des rares pays au monde qui ont réussi à afficher une résilience saluée par les institutions de Bretton woods. Les efforts doivent se poursuivre pour maintenir cette dynamique.

En février 2021, le Bénin a été reconnu comme étant le premier pays bénéficiant d’une révision de perspective « stable » à « positive » de l’agence Fitch depuis le début de la crise Covid-19. En effet, l’agence de notation financière internationale Fitch a rehaussé la perspective de notation de la République du Bénin de « stable » à « positive », faisant ainsi du Bénin, le premier pays bénéficiant d’une révision de perspective « stable » à « positive » de l’agence depuis le début de la crise liée au Covid-19. Cette décision confirme la résilience des fondamentaux économiques du pays, qui affiche en 2020 l’un des taux de croissance économique les plus dynamiques d’Afrique subsaharienne, en dépit de la pandémie. Cette décision remarquable intervient alors que plusieurs pays d’Afrique ont vu leur notation dégradée depuis le début de la pandémie, attestant de la qualité de la gestion de la crise par les autorités, mais également du succès des réformes ambitieuses entreprises par le gouvernement depuis 2016. Le Bénin se maintient ainsi parmi les pays africains bénéficiant de la meilleure notation de crédit, se démarquant une fois de plus par sa résilience face aux chocs externes. En améliorant la perspective de notation de « stable » à « positive » et en affirmant la notation de « B » du Bénin, Fitch salue la résistance du Bénin face au « double choc » qu’ont été la crise du Covid-19 et la fermeture des frontières avec le Nigéria, et réaffirme les fortes perspectives de croissance pour le pays. Le même constat a été réitéré par la même structure le 29 octobre 2021 où les perspectives de croissance ont été reconnues comme étant très favorables pour le Bénin, à court, moyen et long termes. Ce résultat est le fruit des réformes opérées par le gouvernement du Bénin dans le secteur de l’économie ; lesquelles ont abouti, entre autres, à la progression du Pib, la maîtrise de l’endettement, la diversification de l’économie et l’attraction des investisseurs.

Une économie en constante croissance

L’agence de notation financière internationale Moody’s a annoncé le 09 mars 2021, le rehaussement de la note de la République du Bénin de « B2 avec perspective positive » à « B1 avec perspective stable ». Cet ajustement constitue la première amélioration de notation par Moody’s pour un pays d’Afrique depuis le début de la crise du Covid-19. Cette décision traduit notamment l’historique consolidation budgétaire du Bénin, l’amélioration de la structure de la dette, ainsi qu’une excellente gestion des finances publiques. Elle atteste également de la qualité de la gestion de la crise du Covid-19 par les autorités, alors que plusieurs pays d’Afrique ont vu leur notation dégradée depuis le début de la pandémie. Le Bénin se maintient ainsi parmi les pays africains bénéficiant de la meilleure notation de crédit, se démarquant une fois de plus par sa résilience face aux chocs externes. La croissance économique affichée par le Bénin en 2020, estimée à 2,3% par Moody’s, excède nettement la performance des pays de notation B2, dont le Produit Intérieur Brut a reculé en moyenne de 3%. Enfin, la transformation profonde de l’économie permise par les ambitieuses réformes du gouvernement béninois devrait permettre un rebond de la croissance du PIB de 5% selon l’agence dès 2021, excédant une fois encore les performances des pays pairs. L’agence Bloomfield Investment Corporation a, elle aussi, reconnu et salué la résilience du Bénin face à la pandémie de Covid-19 ainsi que sa forte croissance potentielle sans oublier la qualité des politiques économiques menées et la stabilisation de l’endettement. Toutes ses reconnaissances témoignent de ce que la position du Bénin est bonne parmi les pays d’Afrique bénéficiant de la meilleure notation de crédit et que son niveau d’endettement public se maintient à un niveau satisfaisant.

Réalisation d’Eurobond, l’exploit inédit du Bénin

Le 15 juillet 2021, le Bénin a réalisé sa première émission d’obligations internationales dédiées au financement de projets à fort impact sur l’atteinte des Objectifs de développement durable (Odd) des Nations-Unies, la première pour un Etat africain. Cette opération a permis de mobiliser un montant de 500 millions d’euros (328 milliards FCFA), avec une échéance de remboursement fixée à 2035. D’après le ministère béninois de l’économie et des finances, les fonds mobilisés serviront exclusivement au financement de divers projets à caractère social et environnemental contribuant aux engagements du Bénin pour l’atteinte des Odd. Le Bénin réaffirme ainsi le caractère hautement innovant de sa stratégie de gestion de la dette et renouvelle son engagement en faveur des Odd, s’affirmant comme le premier pays en Afrique à émettre un eurobondOdd, et l’un des premiers au plan mondial. A cet effet, une délégation officielle conduite par le ministre d’Etat en charge de l’économie et des finances, Romuald Wadagni, a tenu des entretiens bilatéraux avec un grand nombre d’investisseurs institutionnels internationaux de premier plan les 13 et 14 juillet 2021. Ces échanges ont été l’occasion pour le ministre de rappeler aux investisseurs les objectifs et résultats concrets du Bénin en matière d’atteinte des cibles Odd, ainsi que la résilience économique remarquable du pays face aux chocs exogènes, dont la crise du Covid-19. La réussite de cette opération est la preuve que les investisseurs ont adhéré aux réalisations et au programme social du gouvernement du président Patrice Talon, en lien avec son engagement de faire du quinquennat (2021- 2026) en cours un mandat « hautement social», a expliqué le ministère de l’Economie et des finances dans un communiqué. Cet eurobond a été conclu à un coupon de 4,95 %, traduisant la confiance des investisseurs en la signature du Bénin. Une prime négative de nouvelle émission de 0,20 point de pourcentage a été obtenue, traduisant l’appétit significatif des investisseurs pour cet instrument innovant. Cette émission obligataire a reçu un accueil très favorable de la part des investisseurs, avec un niveau de sursouscription représentant près de 3 fois le montant recherché. Une centaine d’investisseurs y ont participé, dont plusieurs pour la première fois pour une opération du Bénin.

Un remboursement anticipé qui renforce la soutenabilité du pays

L’autre fait économique majeur de l’année 2021 est le remboursement anticipé en novembre 2021, d’emprunts obligataires par le gouvernement du Bénin. Il s’agit du remboursement d’une partie de sa dette sur le marché financier sous-régional. Le montant total remboursé s’élève à deux cent dix-sept milliards huit cent cinquante millions quatre cent soixante-onze mille sept cent quatre-vingt-seize (217 850 471 796) francs Cfa. Comptant parmi les engagements pris par le Bénin dans le cadre de l’émission de « l’eurobondOdd », cette opération matérialise le remboursement anticipé de dettes contractées à des conditions de marché moins favorables et ayant servi au financement des projets éligibles aux Odd. Ce remboursement anticipé permet notamment au Bénin de réaliser une économie sur les intérêts non courus de plus de 36 milliards de francs Cfa qui sera injectée dans divers projets à impact social du Gouvernement, notamment dans les domaines de l’eau, de la santé, de l’énergie, de l’éducation, etc. La réussite de cette opération est la preuve que les investisseurs adhèrent aux réalisations et au programme social du gouvernement du Président Patrice Talon, en lien avec son engagement de faire du quinquennat (2021-2026) un mandat « hautement social ».

Le Pag 2 à la hauteur des ambitions

Déclinaison grandeur nature des grands axes et priorités du gouvernement pour le second quinquennat (2021-2026), le Programme d’actions du gouvernement est visiblement à l’image des promesses. Après plus de six mois de travaux, le gouvernement a finalement levé un coin de voile sur le contenu de ce document programme au cours de sa rencontre hebdomadaire du mercredi 15 décembre 2021. Un budget colossal de 12.011 milliards est prévu pour financer les projets et réformes annoncés dont 3431 milliards déjà disponibles. Au nombre des réformes majeures, figure la revalorisation des salaires des travailleurs tant du secteur public que du secteur privé. Ce programme ambitieux s’inscrit dans une dynamique de continuité en ce qu’elle vise à consolider les acquis du quinquennat 2016-2021 et maintenir le cap pour accroître le bien-être individuel et collectif.

Gabin Goubiyi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite