LE MATINAL
Actualités

Employabilité des jeunes au Bénin : Achille Houssou lève le voile sur le Psie

Le gouvernement béninois, dans sa politique du développement économique et social positionne le secteur privé comme maillon de création de richesses et d’emplois. A cet effet, il a initié le Programme spécial d’insertion des jeunes dans l’emploi (Psie) qui se chargera de mettre à disposition des entreprises publiques et privées des compétences avérées. Pour lever un coin de voile sur le fonctionnement de ce Programme qui reste encore ambigu dans la tête des Béninois, Achille Houssou, économiste et chef département Appui et suivi des projets du Bureau d’analyse et d’investigation (Bai) était l’un des invités de l’émission spéciale du dimanche 21 juin 2020 sur la chaîne de télévision nationale.

«Il y a beaucoup de jeunes diplômés qui sortent des universités et qui ne peuvent pas occuper les postes qui sont ouverts dans les entreprises. Ce programme permet à travers des mesures, de préparer ces derniers pour qu’ils puissent y entrer et travailler facilement. Car, après la présélection, ils bénéficieront d’une formation. Donc, c’est un programme qui s’adresse prioritairement aux entreprises pour le bénéfice des jeunes». C’est l’essentiel à retenir de l’intervention de Achille Houssou lors de cette émission dont le thème est “Mieux comprendre le Programme spécial d’insertion des jeunes dans l’emploi”. Selon l’invité, le gouvernement entend employer d’ici cinq ans, 500.000 jeunes béninois. « A travers les grands chantiers lancés dans les 77 Communes, on note bien qu’il y a des postes qui sont ouverts, mais qui ne sont pas pourvus. Aujourd’hui, les entreprises, compte tenu du retard que nous avons connu dans le pays, ont la capacité de recruter », a-t-il expliqué. Toutefois, a précisé l’économiste, l’intervention du gouvernement permettra non seulement aux entreprises d’embaucher plus de jeunes, mais elle vise également à structurer le marché de travail face aux demandes des entreprises qui ne sont pas satisfaites à cause de l’inadéquation entre la formation des demandeurs d’emploi et les postes à pourvoir. Achille Houssou n’a pas manqué de préciser que le problème fondamental des jeunes est celui du sous-emploi qu’il faut régler. « Cela se voit dans les entreprises où des gens travaillent, mais ils n’ont pas de contrat. Des gens travaillent, c’est assimilable à l’informel », a-t-il laissé entendre.

Inscrivez-vous à notre liste

Abonnez-vous à notre liste de diffusion pour obtenir des trucs et des mises à jour intéressantes dans votre boîte e-mail.

LIRE ASSI :  Incendie à Bantè : Les locaux de la Tnt de l’Ortb partiellement consumés

Merci de votre inscription.

Quelque chose n’allait pas.

Laisser un commentaire sur facebook

Related posts

Sport /Bénin: Etoo offre 8 millions francs Cfa à Odile Ahouanwanou et Noelie Yarigo

LA REDACTION

Consommation de drogue et viol collectif : Des apprenants du Ceg la verdure de Ouèdo convoqués en conseil de discipline

LA REDACTION

Non-respect des gestes barrières contre le Covid-19 : « Le Bénin risque un pic de 577 cas confirmés au début octobre » (Professeur Romain Glèlè Kakaï)

LA REDACTION

Leave a Comment

Comment puis-je vous aider
Bienvenue sur le site du Groupe de Presse le Matinal
Aller à la barre d’outils