LE MATINAL
Le Matinal est l’un des premiers quotidiens privés nés quelques années après la conférence nationale. Le matinal existe depuis 1997 et est aujourd’hui tiré à plus de 5000 exemplaires, LE MATINAL est aujourd’hui le quotidien plus influent au Bénin.

Diligences pour la construction du marché Ganhi : Des immeubles de la berge lagunaire démolis

0

(Les commerçants relogés provisoirement sur la berge lagunaire)

Dans  le cadre de la reconstruction du marché  Ganhi, la démolition d’une partie des immeubles de la berge lagunaire sud-ouest de Cotonou a été actée lors du Conseil des ministres de ce mercredi 1er Septembre 2021. Le Conseil a également marqué son accord pour que les travaux soient confiés à une société spécialisée en la matière, et instruit le ministre du Cadre de Vie et du Développement durable de veiller à la bonne exécution du chantier qui sera ouvert. En effet, un emplacement a été identifié sur la berge lagunaire au sud-ouest de Cotonou, pour le relogement des usagers pendant la durée des travaux. Le site identifié est actuellement occupé par des bâtiments désaffectés qu’il y lieu de démolir. La démolition des immeubles ciblés sur la berge lagunaire   apparait  donc comme une  nécessité, avant le lancement des travaux eu égard au fait que l’indisponibilité du site actuel du marché ne doit pas rimer avec la cessation des activités. La reconstruction de celui de Ganhi, est un vieux chantier et le gouvernement s’y préparait depuis. En effet,  lors du premier quinquennat, le gouvernement du Président Patrice Talon a lancé la construction de 36 marchés urbains et régionaux sur toute l’étendue du territoire national. Aussi, le chef de l’Etat s’est déplacé lui-même le 03 novembre 2020, sur les sites de construction de certains de ces marchés à Cotonou pour constater l’évolution des chantiers. Ce jour-là, il s’est également rendu dans le marché de Ganhi pour voir les conditions dans lesquelles les femmes et autres commerçants mènent leurs activités. La promesse a été de faire réhabiliter ce marché. Ainsi, le gouvernement joint l’acte à la parole en ouvrant ce chantier. De même, le relogement des commerçants d’ici la fin des travaux sera effectif. Ce qui n’induira ni  dommages, ni  nouveaux cas de  sinistrés,  car le site identifié et actuellement occupé par des bâtiments désaffectés sera démoli.

Wilfrid Noubadan

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite