LE MATINAL
Le Matinal est l’un des premiers quotidiens privés nés quelques années après la conférence nationale. Le matinal existe depuis 1997 et est aujourd’hui tiré à plus de 5000 exemplaires, LE MATINAL est aujourd’hui le quotidien plus influent au Bénin.

DETTE AFRICAINE/COVID-19 : WADAGNI CONTRE  » L’INDULGENCE DES CREANCIERS »

0

« Les appels à l’allègement de la dette ont un côté « déjà vu » avec des résultats controversés. L’option d’un soutien à l’endettement adéquat et responsable me semble un meilleur choix qu’un appel à l’indulgence. » C’est dans un message posté sur sa page Facebook, jeudi 23 avril 2020, que Romuald Wadagni, ministre béninois de l’Économie et des finances, affiche cette position sur la dette africaine. Et prend ainsi le contre-pied de plusieurs personnalités africaines et internationales. En effet, les effets pervers de la crise conséquente au coronavirus, ont amené, ces dernières semaines, plusieurs experts à demander l’annulation de la dette africaine. Cette position soutenue par les chefs d’Etat français et sénégalais, par exemple, n’a pas l’assentiment du président béninois Patrice Talon. Selon l’argentier béninois, la position du président Talon, envoyée au Fmi, il y quelques jours s’articulent autour de deux points essentiels dont l’aide à la mobilisation urgente de liquidité nouvelle en lieu et place des annulations ou moratoires de dette et la relance des économies africaines via des financements concessionnels. « L’allègement de la dette ou un moratoire constitue dans ce contexte, un appel à l’indulgence des créanciers et n’apporte pas de solutions structurelles aux difficultés des États », ajoute Romuald Wadagni.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite

buy windows 11 pro test ediyorum