LE MATINAL
Le Matinal est l’un des premiers quotidiens privés nés quelques années après la conférence nationale. Le matinal existe depuis 1997 et est aujourd’hui tiré à plus de 5000 exemplaires, LE MATINAL est aujourd’hui le quotidien plus influent au Bénin.

Détournement d’un patrimoine successoral d’une valeur de 400 millions de FCfa : Un notaire de renom dans de beaux draps

0 986

(La Criet déjà saisie du dossier)

Une nouvelle affaire de détournement vient d’être décelée dans le rang des notaires. Cette fois-ci, c’est une importante manne financière qui est en jeu. Nos sources avancent le chiffre de 400 millions de Francs Cfa. L’officier ministériel qui serait un gros bonnet de la corporation, se serait compromis dans un dossier lié à la gestion d’une succession déférée devant son office. La supercherie découverte, et forts des preuves en leur possession, les héritiers ont tenté, en vain, de rentrer en possession de leurs droits. Mais leurs nombreuses démarches se sont heurtées à l’opposition du notaire concerné qui dit ne pas se reconnaître dans les faits portés à sa charge. De guerre lasse, les héritiers ont décidé de porter l’affaire devant la Brigade économique et financière (Bef) où le notaire mis en cause a gardé sa ligne de défense. C’est finalement devant le procureur spécial de la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet) dûment saisi du dossier que le professionnel du droit va reconnaître les faits, non sans avoir été confondu par les preuves formelles exhibées par ses vis-à-vis qui étaient assistés pour la circonstance, de leur avocat. Selon nos sources, à l’issue de la confrontation qui a eu lieu hier, mercredi 17 novembre 2021 devant le représentant du ministère public, le notaire indélicat aurait offert, toute honte bue, de libérer les sous. La rédaction du quotidien ‘’Le Matinal’’ suit de près ce dossier et se réserve le droit de dévoiler l’identité du notaire en cause dans les prochaines parutions. Cette affaire constitue un énième cas de détournement dans le rang des notaires. En effet, impliqués dans une affaire d’achat de parcelle litigieuse, deux (02) notaires avaient été déposés à la prison civile de Missérété, le mercredi 29 janvier 2020. Ils avaient été placés en détention préventive, après une audition à la Brigade économique et financière (Bef), et la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet).

Gabin Goubiyi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite