LE MATINAL
Le Matinal est l’un des premiers quotidiens privés nés quelques années après la conférence nationale. Le matinal existe depuis 1997 et est aujourd’hui tiré à plus de 5000 exemplaires, LE MATINAL est aujourd’hui le quotidien plus influent au Bénin.

Delphin Gangannan, analyste politique, sur l’an 1 de Talon II : « Le Bénin propulsé sur la voie du développement  »

0

L’analyste politique Delphin Gangannan a donné mention honorable au président Patrice Talon après l’an un de son second quinquennat. A travers une interview, il a passé au peigne fin sa gouvernance et apprécié ses nombreuses réalisations. Ci-dessous publiés ses propos.

«On ne saurait vraiment parler de ce  bilan sans faire d’abord certains rappel et précisions. D’abord, les inconvénients d’une vision de réformes : réformer dans un seul domaine,  constitue déjà un terrain miné. Or,  ici il s’agit de la volonté de réformer dans tous les domaines et secteurs d’activité du pays. Ce qui laisse envisager des remous, les grincements  de dents, des mécontentements, les difficultés de compréhension,  le temps d’acceptation. C’est une difficulté majeure, d’autant plus qu’ailleurs,  une seule réforme mal négociée a fait partir des gouvernements. Deuxièmement, la crise sanitaire mondiale qui a secoué le monde entier et qui a ralenti l’élan de dans beaucoup de domaines.  En plus, elle  s’est pointé  à un moment où les choses ont commencé par décoller tout doucement pour le régime de la rupture.

Mais, c’est la détermination de Patrice Talon à depolitiser la vie sociopolitique, qui a souvent été mal perçue et mal comprise. Cette volonté est presque unanime,  mais suffisamment dangereuse puisque tout le monde veut,  mais personne ne veut perdre ses intérêts et sa parcelle de pouvoir. L’exemple patent, a été le vote  des lois en 2018, lois qui sont à la base des remous enregistrés pendant les élections Législatives et Municipales de 2019. Il faut ajouter les crises politiques associées aux attaques terroristes avec les coups donnés par les protagonistes à l’intérieur et l’extérieur. Tous ces événements ont plombé la mise en œuvre des réformes. Quant à la récente crise russo-ukrainienne a plusieurs facettes, elle est venue corsée les difficultés existantes, et constitue un coup dur pour la réalisation parfaite et harmonieuse de la vision de développement du chef de l’Etat.

Alors, partant de ce constat fait en 4 points, nous pouvons dire que si ces difficultés ne s’étaient pas pointées, le Bénin serait déjà très loin sur le chemin du développement. Néanmoins, malgré les difficultés et soubresauts, la réforme du système partisan fait son petit bonhomme de chemin. Donc, certains clivages finiront à coup sûr par disparaitre d’eux-mêmes. Puisque les partis claniques, familiaux, régionaux iront doucement au cimetière. Désormais, ce sont  les  grands ensembles couvrant le Nord et le Sud, qui pourront avoir voix au chapitre. Par ailleurs, la trouvaille de l’attelage président et vice-président, fait que c’est un couple Nord/Sud qui désormais pourra créer la sensation à chaque élection présidentielle. Seul bémol, il reste à parfaire la charte des partis politiques pour éviter les transhumances. Sur le plan des infrastructures,

Il faut aller à Glo, à Calavi en face du tribunal, ou sur le tronçon de pavé du  général Kérékou, en face du palais des congrès, visiter les marchés et stades en construction sur toute l’étendue du territoire,  pour comprendre que ce n’est pas seulement les routes, mais beaucoup de choses embrassées en même temps. Sur le volet social, le  projet Arch révolutionnera le monde social. La réforme de l’état  civil vient donner une bouffée d’oxygène et laver le malheur qui frappait nos concitoyens. Et différents projets font déjà une fierté du pays. Sur  le plan  scolaire, les réformes engagées dans ce secteur impactent et impacteront plus dès que les lycées  et autres vont commencer à produire de résultats. Mais déjà un grand changement s’observe dans tous les compartiments du secteur. Sur le plan de l’eau et électricité, de 0% mégawatt,  nous sommes passés à près de 60% de notre besoin en énergie électrique.  Sur  le plan économique, les percées et appréciations des institutions financières témoignent de l’efficacité, de l’efficience et l’élégance de la bonne vision du président. Sur  le plan sanitaire, la construction des bâtiments sanitaires, l’équipement des centres de santé les réformes engagées ont permis de gérer avec brio la crise sanitaire et autres. Mais la fin de la construction de l’hôpital de référence de Calavi,  couronnera le rêve grandissime du président de la République.

En tout cas tous les domaines, c’est-à-dire de l’administration à l’agriculture, ont connu un changement.  Alors on peut conclure sans réserve que la gouvernance de son excellence est une réussite et une parfaite réussite. Il s’agit maintenant d’accélérer les projets en cours pour leur finition heureuse mais surtout veuillez àconsolider les acquis. Le contournement Nord de Cotonou, l’échangeur de Vedoko, les voies d’Akassato, Bohicon, Attogon, Zè, le projet asphaltage de Calavi  doivent être vite lancé pour éviter que l’eau chassée de Cotonou ne soit un calvaire pour Calavi et que les sables de calavi ne salissent les rues goudronnées de Cotonou».

Propos recueillis par W.N

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite

buy windows 11 pro test ediyorum