LE MATINAL
Le Matinal est l’un des premiers quotidiens privés nés quelques années après la conférence nationale. Le matinal existe depuis 1997 et est aujourd’hui tiré à plus de 5000 exemplaires, LE MATINAL est aujourd’hui le quotidien plus influent au Bénin.

Débat d’orientation budgétaire 2023 au Parlement : Les grands axes d’un budget essentiellement social

0

(1739 milliards de FCfa, soit une hausse de 10,5% par rapport à 2022)

Conformément aux dispositions de la loi organique n°2013-14 du 27 septembre 2013 relative aux lois de finances pour le Débat d’orientation budgétaire (Dob) en prélude à l’étude du Projet de loi des finances 2023, les députés ont débattu le lundi 27 juin 2022, au Palais des gouverneurs à Porto-Novo, de l’orientation du budget de l’Etat exercice 2023.

C’est désormais fait ! Le Débat d’orientation budgétaire de l’année 2023 a été fait au Parlement le lundi 27 juin 2022 conformément à la loi organique n°2013-14 du 27 septembre 2013 relative aux lois de finances. Le rapport de la commission des finances et des échanges de l’Assemblée nationale a fait savoir à la plénière qu’il est attendu en fin d’exécution de la loi de finances, gestion 2022, un déficit de 483 milliards de FCfa contre 636,1 milliards prévus dans la Loi de finances rectificative, gestion 2021. Le dossier présenté par le député Gérard Gbénonchi s’articule autour des perspectives économiques et financières sur la période 2023-2025, de trois scénarios à savoir le scénario de référence, le scénario pessimiste et le scénario optimiste. En ce qui concerne les perspectives économiques et financières sur la période 2023-2025, les orientations économiques du budget général, gestion 2023, se feront conformément au Pag 2021-2026 et s’appuient sur les stratégies du Plan national de développement 2018-2025 ainsi que les acquis du Pag 2016-2021. A travers son budget 2023, le gouvernement du président Patrice Talon s’inscrit également dans l’agenda 2030 des Nations Unies pour le développement durable par la mise en œuvre d’une série de projets et de réformes en vue d’atteindre les cibles prioritaires des Objectifs du développement durable pertinent pour le Bénin. S’agissant du cadrage macro-économique sur la période 2023-2025, on peut retenir qu’à moyen terme, l’économie mondiale sera marquée par un fléchissement après le rebond observé en 2021 et la décélération attendue en 2022. D’après les perspectives mondiales publiées par le Fonds monétaire international (Fmi) en avril 2022, le taux de croissance de l’économie mondiale devrait passer de 6,1% en 2021 à 3,6% en 2022 et 2023 avant de passer à environ 3,3% à moyen terme. Au plan national, sur la base de l’évolution probable de la conjoncture au plan international et en tenant compte de l’évolution prévisible de l’économie, plusieurs sentiers de croissance sont envisageables. A cet effet, les trois scénarios sus-indiqués seront mis en œuvre. Le scénario référence suppose une évolution de la croissance économique suivant la moyenne observée sur la période 2016-2021. Il intègre les incertitudes liées aux tensions géopolitiques et à la situation sanitaire. En considérant toutefois une amélioration du taux de couverture vaccinale de la population et la poursuite de la mise en œuvre des gestes barrières à la propagation de la pandémie du Covid-19. Ce scénario est aussi conforme aux perspectives convenues avec le Fonds monétaire international dans le cadre de l’accord technique convenu avec cette institution. Dans ce scénario, le taux de croissance serait à 6,2% en 2023 et s’établirait autour de 6% à l’horizon 2025. Le scénario pessimiste impose une aggravation des situations géopolitiques notamment la guerre en Ukraine, et le durcissement des sanctions internationales contre la Russie. Il prend en considération une aggravation de la situation sanitaire et la survenance d’autres risques dont les conditions financières peu avantageuses et peu propres à la célérité adéquate, de grands sentiers de l’Etat. Dans ce scénario, le taux de croissance devrait afficher 4,7% en 2023 et 4,8% à l’horizon 2025. Quant au scénario optimiste, il faut l’hypothèse d’une atténuation rapide des tensions géopolitiques, une  non-aggravation de la situation sanitaire et une évolution favorable des autres risques qui pèsent sur l’économie dont les conditions climatiques et les conditions financières particulièrement avantageuses. Dans ce scénario, l’économie maintiendrait une croissance vigoureuse et resterait le secteur de croissance du plan national de développement et avec le Pag. Ainsi, le taux de croissance serait de 7,8% en 2023 et atteindrait 9,4% en 2025. De façon spécifique, pour  2023, les ressources totales du Budget général de l’Etat s’affichent à 1739 milliards de FCfa, soit une hausse de 10,5% par rapport à 2022. S’agissant des dépenses du Budget général de l’Etat, elles connaîtront une progression de 4,6%.

Les préoccupations des députés

Les dispositions prises par le gouvernement pour la maîtrise de l’inflation des prix sur le marché; le contraste apparent entre le taux d’inflation affiché et le niveau des prix observé, notamment en ce qui concerne les produits alimentaires; la nécessité d’accompagner de mesures sociales, la mise en œuvre des réformes; l’impact de l’utilisation des ressources d’emprunt sur la vie des populations; les clarifications sur les investissements financés par les ressources issues des dettes contractées par le Bénin; la nécessité de prévoir dans le budget 2022, l’augmentation du Smig et l’amélioration des salaires et des pensions; la nécessité de soutenir le secteur du tourisme en accordant plus de facilités aux promoteurs; les mesures prises par le gouvernement pour atténuer les effets de la famine qui se profile à l’horizon; l’évolution de l’impact des mesures prises pour contenir l’exportation des produits vivriers vers les pays de la sous-région; la nécessité de prioriser les secteurs de l’éducation et de la santé, dans l’orientation des politiques budgétaires; la mise en place d’une cellule de veille stratégique en vue d’assurer la résilience de l’économie béninoise; le bilan des impacts des réformes, secteur par secteur, sur les conditions de vie des populations; la nécessité de mettre en place un système intégré de gestion des cotisations sociales entre la Caisse nationale de sécurité sociale et la Direction générale des impôts; les mesures envisagées au profit des établissements scolaires et des Pme, dans le cadre de la mise en œuvre des réformes; la nécessité de préserver la continuité des prestations de la Cnss dans l’utilisation par l’Etat, des cotisations sociales à des fins d’investissement, sont entre autres les préoccupations émises par les députés. Des recommandations ont été ainsi faites à l’endroit du gouvernement. Il s’agit notamment de la préservation de la continuité des prestations de la Cnss dans l’utilisation par l’Etat, des cotisations sociales à des fins d’investissement; de la mise en place d’un système intégré de gestion des cotisations sociales entre la Caisse nationale de sécurité sociale et la Direction générale des impôts; de l’établissement du bilan des impacts des réformes, secteur par secteur, sur les conditions de vie des populations; et enfin de la prévision dans le budget 2023 de l’augmentation du Smig et l’amélioration des salaires et des pensions.

Les réponses de Wadagni

Le ministre d’Etat en charge de l’Economie et des finances, Romuald Wadagni, au nom du gouvernement, a répondu aux préoccupations des députés. En résumé, on retient deux points essentiels de ses différentes interventions.  Il y a que nous devons rester premiers dans les domaines où nous avons excellé et le déficit d’industrialisation c’est-à-dire le déficit de transformation des produits agricoles. Ces deux commentaires qui ont démarré les échanges résument largement le 3ème sujet qui est pour moi le volet social. Abordant la question de la cherté de la vie, l’argentier national a laissé entendre : « Face à la crise, nous maintiendrons nos efforts, il s’agit de la vie de nos populations.

Martial Agoli-Agbo (Br Ouémé-Plateau)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite

buy windows 11 pro test ediyorum